Auto-moto Remises à neuf et garanties par les marques, elles séduisent de plus en plus

Elles s’appellent VW My May, BMW Premium Selection, Mercedes-Benz Certified (et plus Nearly New Car), Volvo Selekt, Opel Certified Used Cars, Peugeot Occasions du Lion, Citroën Select... et on en oublie un paquet. Des dénominations peu ou prou semblables, un seul but la revente, certifiée par le constructeur, avec garantie, et remise à neuf complète, de véhicules de seconde main. Du quasi-neuf, à un prix, au minimum, 30% inférieur au neuf.

La tendance est la même chez tous les constructeurs contactés: ce canal de vente est en hausse significative.

Vincent Carré, directeur des opérations chez Renault Benelux, opine du chef. "Effectivement, on écoule de plus en plus de véhicules Renault Occasions. On a passé le cap de deux autos sur dix écoulées par ce biais, ce qui est loin d’être négligeable. Mais la marge de progression est encore très grande, notamment si l’ont tient compte du private lease , en plein essor, mais qui n’en est qu’à ses débuts en Belgique. En France, certains modèles de notre gamme s’écoulent dans des proportions de 40 à 80% exclusivement en private lease (ou LLD, location longue durée, comme disent nos voisins). Cela assure un important nombre de véhicules qui reviennent en concessions, et que nous avons choisi d’écouler nous-mêmes, là où, il y a quelques années, nous avions plutôt tendance à passer par la case marchand, pour l’export."

Coup d’œil chez BMW. Autre marque, autre cible, même succès avec le programme BMW Selection, qui fête cette année ses dix ans de présence en Belgique. Christophe Weerts, porte-parole de la marque à l’hélice, pointe un élément significatif: "Nous avons commencé en 2007 avec quelques concessions qui faisaient du BMW Premium Selection. Aujourd’hui, la quasi totalité de nos concessions y est passée." La formule, qui connaît un "succès net, toujours croissant", forme un win-win cohérent. "Le client est ravi de prendre possession d’une voiture quasi-neuve, totalement révisée, et garantie deux ans (et même quatre, avec notre offre temporaire du moment) pour un prix plus attractif. Tandis que pour nous, cela permet d’attirer clairement une autre clientèle. Or, nous savons que lorsqu’un client découvre la marque, de manière générale, il y reste."

Mais quelles sont les voitures d’occasion qui rentrent dans ce type de programme de certification? "On parle essentiellement de voitures de direction, qui arrivent par exemple en fin de renting . Mais on reprend aussi des véhicules de particuliers, si leur état correspond aux standards Premium", souligne Christophe Weerts. Pour Vincent Carré, la formule à l’avantage d’être flexible. "On peut pratiquement faire du one-to-one... Au préalable, on se focalisait sur des voitures de deux ans d’âge tout au plus. Mais les voitures sont devenues plus fiables, donc on propose de plus en plus, en occasions certifiées, des autos qui ont 4, 5, 6 ans. Avec un prix adapté, bien entendu."