Auto-moto Avec son Urus, Lamborghini vise aussi une clientèle féminine

C'est devenu une sorte de refrain dans la rubrique auto: tous les constructeurs ou presque sacrifient à la mode du SUV, des plus modestes aux plus réputés. Bentley propose aujourd'hui le Bentayga), Rolls Royce va sortir son Cullinan dans un an (des prototypes circulent déjà en Grande Bretagne!) et Lamborghini présentera lui aussi un SUV en 2018. Récemment, Stephan Winkelmann, le PDG de la marque italienne, a concédé que ce nouveau véhicule représentera une étape majeure pour Lamborghini, qui désire saisir cette occasion pour s'adresser à une nouvelle clientèle.

Les têtes pensantes de la marque espèrent en effet qu’une grande part des acheteurs du futur SUV Urus seront en fait... des acheteuses! Actuellement, ces dernières ne représentent que 5% des propriétaires de Lamborghini. "Un taureau est toujours agressif, mais nous aimerions nous donner une nouvelle philosophie pour l’avenir selon laquelle... un taureau peut être doux", disent-il. L’Urus aura donc la lourde tâche de séduire la gent féminine.

Est-ce pour cette raison que les ingénieurs renonceront à implanter dans ce SUV un moteur V12 ou V10 atmosphériques? Pas vraiment, c'est essentiellement en fonction du besoin d’un couple important et de la nécessité de limiter au mieux la consommation et les émissions de CO2 de ce nouveau véhicule que les techniciens opteront pour le V8 4.0 biturbo qui équipe déjà de nombreux modèles hautes performances du groupe (Bentley Continental GT V8 S, Audi S6, S7, S8, RS6…). Cela dit, les 605 ch des récentes Audi RS6 et RS7 Performance seront plus que probablement largement dépassés. Chez Lambo, on veut tout simplement pouvoir se vanter de posséder le SUV le plus rapide du monde!

Pas sûr, cependant, que ce soit là, le type d'argument qui plaise aux femmes, lesquelles devront quand même débourser la somme coquette de 200.000€ environ pour faire leur shopping en ville, avec un mastodonte qu'il faudra encore trouver à garer quelque part...