Auto-moto Le salon de l’auto est une grosse bataille commerciale à ne pas perdre pour les banques.

Plusieurs banques ont déjà sorti leurs conditions salon pour les crédits voitures, alors même que la grande foire de l’auto n’est pas attendue avant la mi-janvier.

La première banque à avoir sorti l’artillerie lourde a été Crelan, dont le taux proposé est de 1,59 % pour des durées de remboursement de 24, 36 et 48 mois.

Voilà un an, le taux le plus intéressant, également à 1,59 %, était alors proposé par CPH Banque, qui demeure aujourd’hui en tête du peloton des poursuivants à l’entame de la dernière ligne droite avant l’ouverture du salon. La banque hennuyère propose un taux de 1,79 % pour un crédit sur 48 mois maximum, et 1,99 % pour un crédit d’une durée de 60 mois.

CPH Banque n’a peut-être pas dit son dernier mot, et n’écarte pas la possibilité de réajuster le tir dans les prochaines semaines.

Ce sera aussi le cas de Beobank, dont le taux actuel (2,65 %) est bien supérieur à celui du marché.

C’est sans doute pour mieux frapper à la rentrée, la banque ayant ces dernières années sorti des conditions salon parmi les meilleures du marché (1,89 % en 2015 et 1,99 % en 2014). Elle dévoilera son nouveaux taux le 8 janvier, au terme d’un concours permettant de gagner des places au salon de l’auto si vous avez deviné juste son futur taux. Avec un tel "teasing", Beobank se devra d’avoir une offre vraiment percutante.

Les poursuivants se tiennent dans un mouchoir de poche : 1,85 % chez Axa et 1,90 % chez BNP Paribas Fortis depuis quelques jours. L’offre actuelle de Belfius Banque est de 1,95 % pour les demandes en ligne et de 2,15 % pour les demandes faites en agence.

Plusieurs banques doivent encore faire connaître leurs conditions salon, comme bpost banque, Argenta ou encore ING.

Celles qui sont déjà sorties du bois peuvent réajuster en dernière minute leur tarification pour s’adapter à l’offre de la concurrence. C’est que le salon de l’auto est une grosse bataille commerciale à ne pas perdre pour les banques.

C’est dire si il y aura sans doute moyen de grappiller encore un peu d’argent dans les prochaines semaines pour les personnes désirant acheter un véhicule neuf ou de moins de deux ans (mêmes conditions de crédit).

Il ne reste plus qu’à trouver la voiture de vos rêves.

© DH