Auto-moto J-8 avant le Salon de l’Auto de Bruxelles ! L’édition 2017 préfigure une année marquée du sceau du renouvellement de modèles décisifs dans nos concessions…

Est-ce le témoin d’un regain de pouvoir d’achat d’après-crise ? Le signe d’une confiance inébranlable dans un secteur pourtant chahuté, notamment par le Dieselgate ? Le témoin d’une innovation, en concession, qui a conquis les foules ? Ou, plus pragmatiquement, 2016 était-elle une année tout simplement propice au rééquipement, puisque l’on sait qu’en 2011, le nombre d’immatriculations en Belgique a crevé les plafonds, et que, dans le même temps, le conducteur belge change de monture en moyenne tous les cinq à six ans ?

Un peu de tout cela, sans doute. Il n’empêche que, comme La DH vous le révélait en primeur au début décembre, le cru 2016 a été excellent, en termes d’immatriculations d’autos neuves sur notre territoire. En hausse de 7,7 %, on a dénombré 539.519 voitures neuves mises sur la route l’an dernier, selon les chiffres publiés par Febiac, association des constructeurs, et le SPF Mobilité et transport.

© D.R.

La DH vous aide à choisir votre nouvelle voiture !

2016 aura été la troisième meilleure année d’immatriculations de voitures neuves après les années record 2011 (572.211) et 2010 (547.347). "Le chiffre de 2011 est exceptionnel et ne sera certainement plus atteint avant longtemps, commente Christophe Dubon, de la Febiac. Le gouvernement avait alors supprimé les primes CO2 et donc poussé les Belges à signer leur bon de commande de leur nouvelle auto avant l’entrée en vigueur de la fin de cette prime…"

Rééquilibrage des motorisations (plus que 52 % de diesel, c’était encore 79 % en 2008 !, léger (mais significatif) essor des motorisations alternatives (près de 20.000 immatriculations full électriques/hybrides/gaz naturel) qui pèsent désormais 3 % du marché, et enfin, SUVisation du marché sont les tendances dominantes de l’année. Le Hyundai Tucson, visible pour la première fois en Belgique au Salon 2016, est d’ailleurs le SUV le plus vendu de l’année chez nous, tandis que la Golf récupère sa couronne de voiture préférée - ou en tout cas la plus achetée - par les Belges l’an dernier.

© D.R.

Notons que cette bonne santé de l’industrie automobile, qu’on dit menacée par les ambitions du GAFA (Google, Apple, Facebook et Amazon) sur la voiture connectée et autonome, et dont le modèle est ébranlé par Tesla (qui n’a toutefois, lui, pas atteint son objectif de 80.000 ventes en 2016 - un peu plus de 76.000 Tesla ont trouvé preneurs), ne se signale pas qu’en Belgique. Chez nos voisins français, on est parvenu à dépasser le cap symbolique des 2 millions d’immatriculations en 2016, ce qui n’était plus arrivé depuis 2011 non plus.

Et 2017, alors ? Alors que le Salon de l’Auto de Bruxelles, qui espère toujours accueillir quelque 500.000 badauds en quête du Graal sur quatre (ou deux) roues, ouvrira ses portes dans huit jours, le samedi 14 janvier (jusqu’au dimanche 22), cette année sera marquée par le renouvellement de modèles décisifs pour leurs constructeurs… Voyez par vous-même, ci-contre.

Le top 10

Peugeot 5008 
© Peugeot

Après l’audacieux 3008, voilà le grand monospace du lion, le 5008, qui s’émancipe et dérive vers la très prisée autoroute des SUV. Sortie au début du printemps chez nous, à partir d’un prix de quelque 27.000 €.

Citroën C3 Aircross
© D.R.

Citroën vient tout juste de réaffirmer la fraîcheur
de sa marque avec la citadine C3. Elle sera, en 2017, déclinée en un petit crossover : le C3 Aircross.

Dacia Duster

© D.R.

Ceci est un concept; absolument pas le nouveau Dacia Duster qui verra le jour en 2017. Mais il préfigure ce qu’il aura de neuf : une petite montée en gamme, toujours son prix rikiki, et, probablement, une version 7 places qui va allécher les grandes familles

Alfa Romeo Quadrifoglio

© D.R.

Le premier SUV d’Alfa Romeo est clairement l’un des modèles à suivre à la trace en 2017. Il faudra faire vite pour sa version Quadrifoglio verde (510 chevaux !) mais sa variante plus sage (150 chevaux minimum tout de même) devrait reconquérir le cœur des Alfistes, après une excellente Giulia sortie en 2016

Volvo XC60

© D.R.

Jusqu’à l’envol, en 2016, d’un certain Hyundai Tucson, c’était le SUV le plus vendu en Belgique. Le XC60 de Volvo va toutefois passer par la case renouvellement et on lui prédit un avenir brillant également. Surtout s’il s’inspire, en contenant son budget, de son grand frère XC90..

Audi A8

© D.R.

La nouvelle Audi A8, plus luxueuse proposition d’Audi, sera bien au rendez-vous en 2017. C’est que la BMW Série 7 a fait forte impression..

Suzuki Swift

© D.R.

La nouvelle Swift, best-seller chez Suzuki, s’affine et s’affirme vers un look de Mini japonaise plus marqué, tout en restant dans la continuité. Comme la Clio avant elle, elle abandonne aussi toute version 3 portes. On en saura plus en mars au Salon de Genève. Arrivée en 2017 dans nos concessions en tout cas.

Nissan Micra

© D.R.

Nouvelles Kia Picanto et Rio, nouvelle Swift, nouvelle Polo, Twingo récente… La Nissan Micra a du beau monde devant elle. Raison pour laquelle elle a choisi, pour sa nouvelle itération, de rompre avec son côté rond, sage et compact. Près de 18 centimètres plus longue que sa devancière, une Micra qui brise les codes, commandable au Salon, dès un peu moins de 14.000 €, en essence.

Volkswagen Polo

© D.R.

C’est l’une des voitures les plus importantes du groupe Volkswagen. Et c’est bien en 2017 que la nouvelle Polo sera dévoilée (la Golf VIII suivra certainement en 2018). Ici, un concept assez réaliste : VW n’est pas connu pour son excentricité.

Opel Insigna

© D.R.

Très nette montée en gamme pour la berline premium du teuton Opel. La nouvelle Insignia gagne ainsi 6 centimètres et l’appellation Grand Sport. De quoi dignement succéder à la Voiture de l’Année 2009.

Quoi de neuf, au Salon de l’Auto ?

Alors que le CES, qui se tient en ce moment à l’autre bout du monde à Las Vegas, se mue de plus en plus en Salon de l’Auto; alors que les constructeurs réservent plus que jamais leurs premières pour les Salons de Genève, Paris, Francfort, Detroit et même Los Angeles (c’est là qu’Alfa a dévoilé son SUV, le Stelvio !), le succès du Salon de l’Auto de Bruxelles est très loin de se démentir. Plus grand show-room du royaume, dans sa version Grand Salon , en janvier dernier, il avait accueilli plus de 580.000 badauds (en pleine période post-attentats de Paris). Cette année, c’est un Petit Salon qui prendra place, mais au fil des éditions, cette appellation perd de plus en plus de son sens, et ce sont tout de même plus de 400.000 visiteurs qui en franchiront les portiques. Pas de première pétaradante à mettre en avant, mais Bruxelles peut se targuer d’être une des rares villes à compter sur la présence de tous les constructeurs - à l’une ou l’autre exotique exception près. Bon à savoir : le Salon sera ouvert au public du 14 au 22, de 11 h à 19 h en semaine et de 10 à 19 h le week-end. Attention : le palais 1, où seront hébergées les plus belles autos (et les sportives) ne sera dédié à cet effet que les 20, 21 et 22 janvier. Avant cela, l’espace sera ouvert au Salon Truck&Transport ! Histoire d’éviter tout quiproquo…

Aller plus loin

www.manouvellevoiture.be.

Vous souhaitez acheter une nouvelle voiture ? Rendez-vous sur www.manouvellevoiture.be , un guide d’information 100 % gratuit, rédigé par la rédaction automobile de votre DH !