Auto-moto

Les ventes de voitures ont connu une excellente année 2017 en Belgique, les immatriculations de voitures neuves augmentant de 1,3% à 546.558 véhicules, indiquent mardi le SPF Mobilité et Transports et la fédération sectorielle Febiac. 

L'année 2016 est donc exclue du podium. Seules les années 2011 et 2010 ont connu mieux en la matière. Le mois de décembre a par contre été plus maussade pour le secteur, avec une baisse des ventes de 16,3%.

Sur les douze derniers mois, Renault est restée la marque la plus vendue dans le pays, avec 50.949 véhicules (-8,81%), ce qui représente une part de marché de 10,36%.

Volkswagen arrive en deuxième position avec 50.461 voitures (-4,83%) alors que BMW clôture un podium inchangé avec 42.176 véhicules (+4,85%). Viennent ensuite Peugeot et Opel.

Le nombre de nouveaux véhicules utilitaires est également en hausse en 2017, de 12% pour les moins de 3,5 tonnes, de 3,6% pour les moins de 16 tonnes et de 3,9% pour les plus de 16 tonnes.

L'année a par contre été plus contrastée pour le segment des deux-roues motorisés. "Si le résultat 'brut' annonce un recul de 12,8%, une analyse plus profonde de ce segment permet d'attribuer principalement ce retrait aux quads (dont une grande partie doit désormais être immatriculée en tant que tracteur agricole) ainsi qu'aux 125cc et maxiscooters, dont les immatriculations ont largement subi la mauvaise météo de l'année écoulée", nuancent la fédération et le SPF. "Si l'on soustrait ces deux catégories des résultats, le marché de la moto limite son recul en 2017 à moins de 2% par rapport à 2016."