Auto-moto Nouveau design pour la LS, vaisseau amiral de la marque

Lexus, comme chacun sait, est la marque de luxe du groupe Toyota, celle qui innove le plus, n'hésite pas à bouleverser les valeurs établies pour tenter d'établir de nouvelles références. Avec sa nouvelle LS, qui vient d'être dévoilée au North American International Auto Show, Lexus dévoile sa vision à long terme de l'automobile. La LS, qui sortira en 2018, sera distribuée dans quelque 90 pays.
© D.R.

" Non seulement la LS symbolisera la marque, mais elle deviendra la voiture de luxe de nouvelle génération qui incarnera la tradition et la culture japonaises, déclare ainsi Toshio Asahi, ingénieur en chef de cette nouvelle voiture. En tant que telle, ce fleuron mondial doit offrir bien plus que ce que le monde attend d’une voiture de luxe."

De belles paroles, certes, mais, en soi, qu'a-t-elle de nouveau cette Lexus?

Plus longue, plus basse, plus large..


Tout d'abord, la nouvelle génération est plus basse et plus longue que la précédente. Elle affiche une ligne de coupé plutôt audacieuse. Basée sur la nouvelle architecture GA-L la plate-forme la plus rigide jamais créée par la marque, la LS se présente déjà comme une version plus civilisée du nouveau coupé Lexus LC 500. Conduite dynamique sans sacrifier le confort légendaire des voitures badgées Lexus, tels sont les premiers atouts de la série.
© D.R.

Pour créer cette voiture, Lexus a décidé de partir d’une feuille blanche, de réinventer la berline idéale, comme si elle relançait la marque en recommençant à zéro. Le but n’était pas d’améliorer les acquis, mais de dépasser les attentes des clients du marché mondial de la voiture de luxe.

Pour équilibrer cette LS, les ingénieurs ont opté pour la dernière génération de technologies de contrôle de châssis, le Vehicle Dynamics Integrated Management (VDIM). Ils ont également eu recours à des matériaux légers, des aciers et aluminium haute résistance. Résultat? Une gain de plus de 90 kg par rapport à l’actuelle LS. La nouvelle plateforme abaisse – et améliore – le centre de gravité en plaçant l’essentiel de la masse, y compris le moteur et les passagers, dans une position plus centralisée et plus basse dans le châssis.
© D.R.

V6 Turbo et transmission à 10 vitesses

Pour animer l'auto, Lexus a conçu un tout nouveau bloc V6 de 3,5 litres, avec le double turbo, fruit du développement de la technologie F1 de l’entreprise. Il développe quelque 421 ch et 600 Nm de couple, soit des valeurs supérieures au V8 du modèle actuel. Avec ses 4 roues motrices, la voiture passe de 0 à 100 en 4,5 s... On note que le conducteur a le choix entre 3 modes moteur: Normal, Sport et Sport +.

La série LS hérite de la boîte auto à 10 rapports à convertisseur de couple de la LC 500, avec possibilité de changements de vitesse au volant à l'aide de palettes.
© D.R.

Grand luxe

© D.R.

L'intérieur est à la hauteur du look, avec, entre autres détails, des sièges avant réglables selon 28 positions, avec possibilité de massage Shiatsu... Les passagers arrière ne sont pas oubliés non plus, tant s'en faut. Ils bénéficient également d'assises au choix chauffantes, réfrigérantes ou massantes! Cuirs fins et boiseries exotiques sont au menu du garnissage, sans parler du système audio à son surround 3D de Mark Levinson,sorte de sur mesure pour mélomanes avertis, avec des haut-parleurs Array au plafond. Les connaisseurs apprécieront.
© D.R.

L'engin est évidemment bardé d'assistances de confort et de sécurité en tout genre...  

Le prix n'a pas encore été évoqué, mais on peut déjà se faire une idée en indiquant celui de la LS actuelle, hybride évidemment:: 126.300 € en base. On peut toujours rêver...