Auto-moto

Négociations ou pas négociations, telle est la question...


BRUXELLES Plus difficile de négocier lorsque l’on se rend chez McLaren. Les voitures sont superbes et les prix sont énormes. Il faut compter environ 300.000 euros pour s’offrir un tel bijou. Lorsqu’on s’adresse à un responsable des ventes pour une éventuelle offre salon, la réponse fuse. “Vous n’êtes pas au bon endroit pour faire des affaires”, dit le vendeur. “Nous ne sommes pas des vendeurs de tapis.”

On pose quand même la question : est-ce qu’il est possible d’avoir des pourcentages pour une voiture si chère ? “Non, nous ne faisons pas de réductions. Ni au salon, ni dans les garages. Les clients qui achètent des voitures si chères ne sont pas à la recherche d’économie.” C’est sans doute vrai, mais avec un tel prix d’achat, un pourcentage, même petit, peut représenter une somme importante.

Le plus grand pourcentage chez Cadillac


Après une discussion dans la voiture, une Cadillac CTS coupé, le responsable des ventes nous invite dans un bureau pour discuter du prix. On s’installe et le vendeur note sur un papier le prix de la voiture et des certaines options.

Après un calcul simple, le total de la voiture s’élève à 88.835€. Commence alors la négociation. Relativement simple, puisque Cadillac possède des offres pour le salon de l’auto. “Nous sommes prêts à faire huit pour cent”, finit par dire le vendeur. Soit 7.106€, un joli montant pour une voiture puissante de 270 chevaux. Fait particulier supplémentaire, le constructeur offre la réduction pour les options. Au final, on s’en sort avec une voiture à 81.700€, avec toit ouvrant et une couleur tendance Black Diamond Tricoat.

Les ristournes se font chez les concessionnaires


Le salon n’est pas spécialement le meilleur endroit pour négocier sa voiture de luxe. Chez Porsche, par exemple, on ne fait que montrer la voiture. On s’installe au volant et le vendeur nous explique comment fonctionne la machine.

Lorsqu’on essaye d’aborder le sujet prix et des ristournes, on nous renvoie directement vers les concessionnaires. Pas de conditions salon pour cette marque. Même constat chez Mercedes. Nous nous sommes renseignés pour acheter une AMG (environ 200.000€), mais pas plus d’informations. “Ce n’est pas ici qu’on négocie”, nous affirme le responsable des ventes. “Bien sûr, nous avons certaines offres chez nos concessionnaires, mais pas au salon.” Pour eux, l’essentiel est d’exposer les voitures.

Aston Martin fait un effort pour la Vanquish


Prisée par de nombreux visiteurs, l’Aston Martin Vanquish fait rêver. La voiture que nous ciblons coûte 253.835€. Un prix élevé, mais nous avons pour cela des sièges cousus, un tableau de bord en carbone, une commande d’ouverture de garage intégrée ou encore une caméra arrière.

Après nous avoir expliqué le fonctionnement du véhicule et son menu d’ordinateur de bord, nous demandons au vendeur si des offres salon existent. Il est hésitant, mais fini par nous montrer une feuille avec le prix. Il prend ensuite un stylo et inscrit 5 % au bas de la note. Avec le prix élevé de la voiture, ce pourcentage permet d’économiser 12.691 euros, soit une somme non négligeable. Au final, la voiture revient à 241.144€.

© La Dernière Heure 2013