Auto-moto 1.800 voitures électriques immatriculées depuis janvier 2017 en Belgique.

"La voiture électrique, pourquoi pas, mais c’est trop tôt, trop cher, bref : encore un marché de niche pour les gens qui ont les moyens." De la cafétéria aux dîners mondains, tout observateur de tout ce qui roule peut tenir à peu près ce langage.

Et les derniers chiffres en matière d’immatriculation de véhicules 100 % électriques (donc ni les hybrides ni les motorisations au gaz naturel) que La DH a pu se procurer confirment largement cette impression puisque, d’une part, les immatriculations n’explosent pas, et que, d’autre part, la voiture électrique la plus vendue (et d’assez loin) en Belgique s’affiche à une valeur catalogue proche des 100.000 €, et que sa dauphine est sa grande sœur encore plus chèrement tarifée !

C’est bel et bien Tesla qui occupe les deux premières places du Top 10 des VE (Véhicules électriques) les plus immatriculés en Belgique, entre le 1er janvier et le 30 août 2017, selon les statistiques recensées par la Febiac. La Model S truste 417 unités vendues en 8 mois accomplis en Belgique, la plus grande Model X (et ses fameuses portes paillon) a conquis, elle, 348 adeptes. La Nissan Leaf est en embuscade sur la troisième marche du podium, avec 329 unités écoulées. Renault Zoé (216 immatriculations) et BMW i3 (208) complètent le Top 5.

Pour vous donner une idée du fossé que doivent encore franchir les constructeurs traditionnels : les deux plus gros constructeurs mondiaux (Volkswagen et Toyota) n’ont vendu, ensemble, que 70 voitures électriques en 2017 : 9 VW e-UP, 63 VW e-Golf et une seule et unique Toyota Mirai…

(...)