Auto-moto D'excellents moteurs accompagnent le restylage de la petite Fiat

OPHAIN A l'image de certaines femmes se sentant obligées de raccourcir leurs cheveux en atteignant un certain âge, la Punto adopte un air plus sérieux pour entamer ses deux dernières années d'existence. Il ne nous appartient pas de juger les modifications esthétiques de la petite polyvalente de Fiat mais force est de constater qu'elle a perdu la touche italienne qui faisait son originalité stylistique. Avec ses gros phares et ses pare-chocs plus enveloppants, elle se fond dans la masse des véhicules urbains et ressemble même très fort à une Polo. Sans doute une volonté des designers. Mais si vous voulez un avis très personnel, Fiat aurait mieux fait d'utiliser son budget lifting pour fondre le tableau de bord dans un plastique de meilleure qualité. Cela dit, la Punto conserve un des habitacles les mieux agencés de la catégorie, offrant un espace digne d'une très grande.

Le plus petit turbo du genre

Plus intéressants sont les nouveaux moteurs proposés. A commencer par le 1.3 Multijet qui équipait notre voiture d'essai. Il s'agit tout simplement du plus petit turbo diesel quatre cylindre à injection directe common rail du marché mais il fonctionne comme un plus gros moteur. Pour tout vous dire, nous pensions, au début de notre prise en main, avoir affaire à un 1.9 JTD 85ch, alors que ce tout nouveau 1.3 ne développe que 70 chevaux ! Il se montre donc brillant (mais pas bruyant du tout !) et d'une souplesse exceptionnelle dès les plus bas régimes. Et sa consommation moyenne n'est que de 4,5l/100km. Une véritable réussite, donc. C'est heureux car ce petit bloc doit se retrouver sur de très nombreuses voitures du groupe General Motors, dont fait désormais partie Fiat Auto.

Les autres nouveaux moteurs de la Punto sont un 1.9 Multijet 100ch (le grand frère du 1.3 essayé) et un bloc essence, 1.4l 16V 95ch. De quoi permettre à la Punto de vivre encore deux belles années.

© La Dernière Heure 2003