Auto-moto Il est tout à fait possible pour un particulier de dompter 580 chevaux sur la piste de Spa-Francorchamps. Récit.

Ses 7 kilomètres et 20 virages dont le mythique raidillon nous tendent les bras. Un peu crispés, poils redressés. Nous sommes mercredi matin, et le fond de l’air ardennais est frais. "Une météo parfaite pour la mécanique", lance Alain, pilote-formateur du jour. Ce mercredi, c’est la journée du marathon de la vitesse, et les conducteurs belges sont flashés tous azimuts. Rien de tel sur le circuit de Spa-Francorchamps, le plus beau du monde, sur lequel, parfaits novices que nous sommes, nous allons conduire. Donc prendre les mêmes virages que Schumacher, Prost, Alesi ou Pescarolo avant nous…

[...]

Découvrez la suite de cet article dans notre Edition Abonnés. Si vous n'êtes pas encore inscrit, découvrez nos offres et nos tarifs ci-dessous.