Auto-moto
Un projet pilote sera mené dans l'Hexagone


Le covoiturage, on en parle de plus en plus. Les constructeurs tiennent à ne pas rater le train qui est en marche. Ainsi, Opel et BlaBlaCar, la plus grande communauté de covoiturage longue distance du monde, ont annoncé le lancement d’un projet pilote en France proposant des offres spécifiques aux membres les plus actifs de la communauté. Ces membres, dénommés Ambassadeurs, se verront proposer une sélection de modèles Opel à un tarif exclusif par le biais d’un financement flexible.

Dans ce cas spécifique, l'’offre de la marque allemande porte sur les modèles Corsa, Astra, Mokka X et Zafira et a été choisie en fonction des préférences des conducteurs BlaBlaCar.

"Nous sommes très heureux de faire équipe avec BlaBlaCar, explique Peter Küspert, Vice President Sales & Aftersales Opel. Notre partenariat avec BlaBlaCar est un pas de plus vers notre objectif, celui de ne plus nous limiter à être un constructeur automobile, mais de devenir un des principaux fournisseurs de solutions de mobilité."


Un million trois cent mille voitures achetées en 2017!


On notera que la marque de Rüsselsheim est le seul constructeur au monde à avoir noué un tel partenariat innovant dans le domaine de la mobilité, dans lequel est aussi entré la société de leasing ALD.

"La communauté BlaBlaCar va acheter plus de 1,3 million de voitures en 2017, fait observer Nicolas Brusson, Directeur général de BlaBlaCar. L’idée ici est de tirer parti de la force de cette communauté pour avoir accès à des offres auxquelles nos membres n’auraient pas pu accéder autrement. Nous voulons pouvoir offrir des avantages à nos Ambassadeurs, le but est que l’utilisation en autopartage puisse générer des économies supplémentaires importantes sur leur budget automobile."


Le paysage mondial de la mobilité évolue rapidement : la réunion de facteurs financiers, pratiques, environnementaux et sociaux conduit à une évolution allant notamment vers la voiture partagée. Comme le modèle traditionnel de la possession d’un véhicule n’est plus vraiment de mise, il est impératif que les acteurs de la mobilité puissent répondre à ces nouveaux comportements de consommation.

On imagine que d'autres constructeurs seront à l'avenir eux aussi intéressés par ce genre de démarche appelée à se développer davantage encore dans le futur.