Auto-moto

Crise ou pas crise, Dieselgate ou non, il faut investir pour sécuriser l’avenir, et, dans ce cas-ci, l’électrifier


On sait que, depuis un certain Dieselgate, le groupe VW, avec les nombreuses marques qui sont les siennes, a décidé de changer radicalement son fusil d’épaule, voire de laver plus blanc que blanc – et que n’importe quel autre constructeur ! – en accélérant et en généralisant l’électrification de ses voitures.

© D.R.

Dans le contexte d’une mobilité qui est en train de vivre une véritable révolution, Porsche entend bien jouer les premiers rôles. La compétition est son domaine, y compris au niveau commercial !

Alors que la firme basée à Zuffenhausen (un quartier de Stuttgart) prévoyait déjà d’investir 3 milliards d’euros dans l’électrique, le conseil de surveillance du constructeur a validé, voici quelques jours, une allonge de trois milliards supplémentaires pour permettre à la marque d’accélérer davantage le mouvement.

© D.R.

Dans ce budget colossal, quelque 500 millions seront consacrés au développement de nouvelles variantes de la Porsche Mission E, un (magnifique) bolide électrique de 600 chevaux, dont nous vous avons déjà parlé dans ces colonnes, que la marque entend mettre sur le marché dès l’an prochain.

© D.R.

Un milliard de ces euros sera également alloué à l’électrification des modèles existants. Rien d’étonnant à cela puisque c’est la tendance générale chez de nombreux constructeurs. Mais pour Porsche, producteur de voitures de luxe puissantes et donc parfois (logiquement) pointées du doigt par les défenseurs de la planète, c’est encore plus important quand on sait que L’hybride rechargeable représente 60 % des ventes de Panamera et de Cayenne en Europe. Immanquablement, les Macan et 911 suivront la tendance.

© D.R.

La firme compte également investir dans un réseau de stations de recharge rapide., elle qui vise les 350 kW en chargeur combo pour sa Mission E. Plutôt que de créer son propre réseau de superchargeurs, comme le fait Tesla, Porsche préfère s’appuyer sur des projets existants tel Ionity qui ambitionne de déployer 400 stations de charge en Europe d’ici à 2020.