Auto-moto C’est la voiture qui se… charge de régler elle-même tous les détails de la facture !

Quand un Chinois fortuné fait Geely-Geely avec un constructeur germanique connu, ce n’est pas pour rire !

Trêve de plaisanterie. Sans doute ne savez-vous pas que le président du constructeur automobile chinois Geely (qui est aussi propriétaire de Volvo), un certain Li Shufu, a tout récemment investi quelque 7,5 milliards d’euros dans… Daimler, ce qui fait de lui le premier actionnaire du prestigieux groupe désormais plus tout à fait allemand !

D’emblée, ce premier actionnaire a fait savoir qu’il ne s’agit pas du tout d’un simple investissement passif ! Au contraire, il vient même de secouer le cocotier allemand en précisant qu’il faudrait multiplier les alliances dans un souci de rentabilité. On pensait Daimler un peu au-dessus de tout ça, il va devoir rentrer dans le rang.

On s’était déjà quelque peu étonné de voir l’allemand collaborer avec Renault pour les moteurs (mais aussi pour élaborer la nouvelle Smart faite sur la même base que la Twingo).

© D.R.
En rachetant les 25 % d’Europcar dans leur coentreprise d’autopartage Car2Go Europe pour 70 millions d’euros, Daimler a aussi ouvert la porte d’une alliance avec l’ennemi de toujours BMW qui, de son côté, a racheté les parts du loueur Sixt dans leur coentreprise DriveNow, les deux géants allemands de l’automobile cherchant à développer ensemble leurs voitures autonomes pour concurrencer Huber et ses taxis sans chauffeur.

Comme par enchantement, Daimler vient aussi de s’associer à Hubject pour développer un système qui permet de payer sa recharge électrique sans sortir ni carte de crédit ni argent comptant. Baptisé Plug&Charge, ce système repose sur l’intégration de vos données de paiement dans votre auto. Une fois que la connexion entre le véhicule et la borne est établie, une donnée d’autorisation est échangée sous forme cryptée. Après validation de l’identification, la recharge peut débuter. La facture sera envoyée plus tard…