Auto-moto La nouvelle A8 pourra se débrouiller toute seule dans les embouteillages, jusqu’à 60 km/h.

On y arrive tout doucement, à la conduite autonome. Ceux qui possèdent des voitures haut de gamme récentes, savent évidemment de quoi nous parlons.

Pour ne citer qu’un exemple, les Classes E et S de Mercedes sont ainsi dotées d’un contrôle de croisière adaptatif particulièrement évolué, qui peut s’activer tant sur les autoroutes que sur les nationales. Ces autos peuvent déboîter toutes seules de leur bande pour dépasser (pour peu qu’on ait actionné le clignotant), elles freinent même avant d’aborder un rond-point ! Ce système est même actif jusqu’à… 210 km/h.

Mais jusqu’ici , il y avait une donnée constante dans toutes ces voitures très évoluées : il fallait garder les mains sur le volant ! Le cas contraire, un message de rappel à l’ordre était diffusé par le système.

Audi, avec la sortie de la nouvelle A8, franchit un pallier supplémentaire, en recourant, pour la première fois, à un système qui autorise une conduite automatisée de niveau 3 selon la classification de délégation de conduite SAE. La voiture peut prendre en charge la conduite dans les embouteillages jusqu’à la vitesse de 60 km/h. Avec le Traffic Jam enclenché, le conducteur n’aura même plus besoin de surveiller continuellement le véhicule ni la route. Il devra seulement rester attentif pour être capable de reprendre la main lorsque le système l’y invitera.

Ce pilote automatique gère le démarrage, l’accélération, la direction et le freinage dans une bande de circulation. Il est également conçu pour prendre en charge les situations plus complexes comme lorsque des véhicules s’intercalent dans la file en coupant la route. Lors des phases de conduite autonome, un contrôleur central d’assistance à la conduite analyse en permanence les informations concernant l’environnement proche de la voiture.

Une caméra vérifie aussi que le conducteur est préparé à reprendre la main en cas de besoin. Et si l’embouteillage se termine et que la vitesse passe au-delà de 60 à l’heure, la voiture invite le conducteur à faire son travail. Audi lancera, de série sur l’A8, ce pilote automatique, en fonction de la situation juridique propre à chaque pays.