Auto-moto Après l’Ateca, puis le plus petit Arena ,viendra, cette année encore, le Tarraco


Il fut un temps où Seat était le Petit Poucet du groupe Volkswagen. Au début de la reprise par le groupe allemand, on parlait même de Seat comme d’une marque low-cost (succédant ainsi à Skoda), ce qui n’a jamais vraiment été le cas.

Si les prix des véhicules espagnols ont toujours été contenus – et continuent d’ailleurs de l’être –, la marque eut d’emblée sa signature (jeune) personnelle.

Aujourd’hui, avec une situation financière redressée, Seat a même plutôt le vent en poupe. En moins de temps qu’il ne faut pour l’écrire, elle vient de sortir deux SUV qui cartonnent au niveau des ventes : le compact Ateca et l’urbain (et plus petit) Arona.

Ce n’est pas tout, car le modèle XL est déjà quasi finalisé. Le Tarraco, 4,70 m de long, qui pourra accueillir jusqu’à 7 personnes, sortira en effet fin de cette année. En moins de 24 mois, le constructeur ibérique aura donc réussi le tour de force d’occuper les trois segments de marché les plus dynamiques du moment..

C’est évidemment grâce à la force et aux moyens du groupe Volkswagen ! En effet, construit sur la plateforme MQB, il reprend les bases techniques des Skoda Kodiaq et Volkswagen Tiguan Allspace. La formule d’une adaptation des modèles d’une marque à l’autre, avec une finition intérieure et extérieure propre, est désormais connue et éprouvée au sein du groupe.

Si le succès des autres SUV Seat se prolonge avec le plus grand de la série, la marque sera sur des rails pour quelques années.

Un mot sur le nom : Tarraco. Il fait référence à une ancienne cité romaine, l’une des plus importantes de l’ancienne Hispanie, qui est aujourd’hui plus connue sous le nom de Tarragone. Ses vestiges archéologiques avaient du reste été classés au patrimoine mondial de l’Unesco en 2000.

Et ce n’est pas tout ! Le concept-car Seat 20v20, que vous voyez ci-dessous, a déjà préfiguré le 4e SUV de la gamme. Coupé et sportif, il est attendu en 2020…

© D.R.