Auto-moto Passionné d'automobile, l'ancien coureur se testera sur circuit d'abord le 7 juin à Zolder sur une Beetle Evo3.


Connaissant son goût pour les voitures rapides, nous l'avions convié plus d'une fois, via son directeur sportif Patrick Lefevere, à venir essayer avec nous l'un ou l'autre bolide. Mais, à chaque fois, en dépit de l'amitié qu'il nous porte, il avait dû poliment refuser, d'abord à cause des risques d'accidents inhérents au sport auto, mais aussi parce que son équipe était liée à une marque.

Maintenant qu'il est libre de ses obligations cyclistes, il peut s'engager personnellement et vivre ses (autres) passions.

Du 6 au 9 juillet prochain, le natif de Mol sera donc au départ des 25 Heures VW Fun Cup, sur le circuit magnifique de Francorchamps, grâce au Belgian VW Club. Pour sa toute première course en voiture, Tom partagera le volant de la VW Fun Cup 149 (dans sa version  Peace and Love) avec le champion de la NASCAR européenne Anthony Kumpen, l’incontournable Bert Longin et le journaliste sportif de la VRT Ruben Van Gucht.

La première étape aura lieu le mercredi 7 juin prochain, sur le Circuit de Zolder, lorsque Tom aura l’occasion de prendre pour la première fois le volant d’une VW Fun Cup Evo3. C’est également ce jour-là qu’il passera l’examen théorique et pratique pour obtenir sa licence de pilote.

Voici ses premières impressions avant ces rendez-vous plutôt fun sur circuit.

Tom, vous n’avez jamais caché votre intérêt pour le sport automobile. D’où vous vient cette passion ?

"C’est familial ! Mon grand-père puis mon père ont toujours été intéressés par la compétition automobile. Je les ai souvent suivis sur les circuits. Depuis sept ans environ, je participe régulièrement à des "Track days", soit des journées où l’on peut rouler librement sur des pistes. En tant que cycliste professionnel, je n’avais toutefois pas l’opportunité de participer à des courses. Maintenant que ma carrière est terminée, j’ai saisi cette chance de prendre part aux 25 Heures VW Fun Cup. "

Avec Anthony Kumpen, Bert Longin et Ruben Van Gucht, vous allez faire équipe avec des personnes que vous connaissez bien et que vous appréciez. C’était important ?

« Le but principal de la VW Fun Cup est bien de prendre du plaisir, n’est-ce pas ? Bien sûr, il y a toujours un parfum de compétition, mais l’objectif sera surtout de s’amuser et je sais que ce sera le cas avec ces trois-là. En plus, tout le monde connaît le talent d’Anthony et de Bert derrière le volant, mais aussi leur grande expérience. Je suis convaincu qu’ils pourront idéalement m’encadrer pour que tout se passe bien. »

Qu’attendez-vous de ces 25 Heures VW Fun Cup ?

« Apprendre, avant toute autre chose. Lors de cette épreuve, il y a environ 130 Coccinelles de course en piste, ce qui veut dire que l’on a presque toujours quelqu’un avec qui on peut se mesurer. Comme tout le monde dispose de la même voiture, je pourrai voir à quel niveau je me situe et essayer sans cesse de progresser. Le premier objectif est de rejoindre l’arrivée. Mais je n’ai évidemment pas perdu mon esprit de compétition en arrêtant le cyclisme et je suis sûr que, une fois la course lancée, nous donnerons tous le maximum pour signer le meilleur résultat possible. »

Votre voiture portera le n°149, un chiffre symbolique pour vous…

« Durant ma carrière de cycliste professionnel, entre 2002 et 2017, j’ai en effet remporté 149 succès. Ce fut un fameux parcours… et le numéro de notre voiture sera un sympathique clin d’œil. »

Qu’allez-vous faire d’ici le jeudi 6 juillet ?

« J’aurai l’occasion de tester une VW Fun Cup Evo3 pour la première fois le 7 juin. J’ai déjà roulé avec les versions précédentes, mais je me réjouis de découvrir ce modèle équipé de la boîte de vitesses séquentielle et du moteur 2 litres. En outre, je continue bien évidemment à soigner ma condition physique, ce qui me permettra peut-être de faire un double relais, et je vais aussi m’entraîner sur un simulateur. Le 7 juin, je devrai également passer ma licence de pilote avec un examen théorique, concernant les règles à connaître, puis un examen pratique pour démontrer que je suis apte à m’intégrer dans une véritable course. »

Vous allez donc aborder cela à la manière d’un professionnel ?

« On ne se refait pas ! (Il rit, NdlR) Je ne pourrais pas faire autrement de toute façon. Et puis, avec autant de voitures en piste et autant de choses à découvrir, je veux être aussi bien préparé que possible. J’ai hâte d’y être ! »

Et nous aussi pour voir comment il se débrouille au volant de cette Fun Cup, qui est une vraie voiture de course!