Auto-moto Annoncé d'abord pour 2020, le nouveau truck pourrait voir le jour bien plus tôt.

C'est au milieu de l'année passée que Mercedes avait annoncé la production future d'un pick-up. Au départ, on avait parlé de son apparition à l'horizon 2020. Mais Dieter Zetsche, l'une des têtes pensantes de Daimler avait précisé dans son annonce officielle que Mercedes pourrait être assez vite compétitif sur ce marché. Pour ce projet, le constructeur allemand, on le sait, se reposera sur son alliance avec Nissan-Renault, avec les nuances premium d'usage.

" Ce pick-up Mercedes contribuera de manière significative à nos objectifs de croissance mondiale", avait déclaré Zetsche. " Nous intégrerons ce segment avec notre identité et tous les attributs typiques de notre marque, notamment en matière de sécurité, de confort, de motorisations et de valeurs." On note que cette déclaration pouvait être qualifiée d'historique à l'époque car jamais aucun constructeur premium n'avait osé se risquer dans pareille aventure.

Le véhicule pourrait hériter de l'appellation Classe X ou Classe Z. Profitant de l'expertise de Nissan sur ce segment, il sera basé sur le Navara (et sur le futur Renault Alaskan très proche) et produit au sein des sites du constructeur japonais à Barcelone en Espagne et à Cordoba en Argentine. Avec son gabarit « moyen », ce modèle sera essentiellement destiné aux marchés sud-américain, sud-africain, australien et européen.

L'ambiance à l'intérieur du véhicule devrait être quasi indentique à celle de la Mercedes Classe B. On parle d'au moins deux moteurs Diesel : un 2,3 litres de 187 ch et 6 cylindres de 255 ch.

Aujourd'hui, le constructeur allemand semble vouloir accélérer le processus. Son lancement serait finalement effectif en 2017, aux dires de Volker Mornhinweg, le PDG de la firme à l'Etoile. Nos confrères français évoquaient même son apparition au prochain Mondial de l'Automobile à Paris, mais l'information  nous a été démentie par Mercedes Belgique. A moins que ce ne soit le cas pour un concept particulièrement abouti et qui ne nécessiterait plus que quelques ajustements avant la production à grande échelle.

Ce véhicule pourrait bien faire un malheur dans les quartiers chics des grandes capitales, par son côté inédit, comme ce fut le cas d'un certain BMW X6 à partir de 2008.