Auto-moto

Le constructeur arrive chez nous mais il n’y en aura pas pour tout le monde !

BRUXELLES Ce n’est pas tous les jours qu’une nouvelle marque arrive sur le marché belge. Et encore moins une marque de grand prestige.

Pourtant, depuis hier, McLaren est officiellement présent chez nous.

Le célèbre constructeur britannique de voitures de grand sport ouvre actuellement 35 showrooms dans le monde, dont 12 en Europe.

Le premier a été inauguré le 21 juin à Hyde Park, dans le centre le Londres. Bruxelles est le second. Paris, Monaco, Milan, Madrid, Birmingham, Munich, Manchester, Düsseldorf, Francfort et Zurich vont suivre.

C’est à l’endroit le plus huppé de notre capitale, avenue Louise, à l’orée du bois de la Cambre, que McLaren s’est installé, dans les locaux jadis occupés par Saab. Et l’importateur exclusif pour le Benelux est le groupe Ginion, grand spécialiste des voitures de luxe : Ginion était, déjà, l’importateur exclusif de Rolls-Royce, et distribue aussi Ferrari, Maserati, BMW, Mini et Volvo.

Ce n’est pas un hasard si cette ouverture a été décidée le jour où les Formule 1 arrivent à Spa. Et, parmi elles, les McLaren de Lewis Hamilton et Jenson Button !

La marque, créée par Bruce McLaren en 1963, a joué un rôle fondamental en F1 depuis près d’un demi-siècle et c’est le fruit de cette longue expérience que la marque veut utiliser pour ses voitures de route.

Le lien avec la compétition est très fort, et c’est pourquoi dans chaque show-room figurera une F1 qui a, au moins, remporté un Grand Prix. Chez nous, il s’agit de la MP4-19, le bolide avec lequel Kimi Raikkönen s’est imposé à Francorchamps le 29 août 2004, devant Michael Schumacher, alors qu’il était parti en dixième position.

La McLaren commercialisée est la MP4-12C, un 3,8 litres, V8 à double turbo de 600 chevaux. Son prix de base est de 203.360 €, mais les options peuvent faire monter la facture de façon vertigineuse car la McLaren peut être personnalisée au maximum.

N’allez cependant pas imaginer que ce sera facile d’acquérir cette merveille : pour le Benelux, le constructeur a prévu 35 voitures (la première est arrivée hier) et elles sont déjà toutes réservées. Elles seront livrées progressivement d’ici au mois de juin 2012, et, à ce moment, on peut espérer que la capacité de production augmentera et que les Belges (avec les Hollandais et les Luxembourgeois) pourront bénéficier d’un contingent un peu plus important.

Il ne faut pas s’y tromper, en effet : nous sommes en période de crise, mais celle-ci ne frappe jamais les engins les plus luxueux et les plus chers…



© La Dernière Heure 2011