Auto-moto Les contours de la toute nouvelle XF Sportbrake dessinés sur le court central.


Oh, ce n'est qu'un clin d'oeil bien sûr, mais être partenaire officiel du tournoi de Wimbledon ouvre évidement des portes. Et comme le groupe JLR ne manque jamais d'idées originales pour communiquer sur ses produits, l'occasion était belle de dévoiler les contours de la nouvelle XF Sportbrake dans le cadre magnifique de l'All England Club.

Et pas question ici de court annexe! C'est bien sur le prestigieux Central Court qu'a été réalisée l'esquisse de cette version break de la XF, laquelle sera officiellement dévoilée cet été.
Sport, dynamisme, haut de gamme, tels sont les premiers qualificatifs utilisés par le constructeur pour qualifier cette nouvelle voiture.

Le directeur du design chez Jaguar, Ian Callum, était présent pour observer l’équipe de jardiniers dessiner scrupuleusement à la chaux les lignes fluides de la voiture sur le Central, sous l'œil expert du jardinier en chef, Neil Stubley.

"Pour la XF Sportbrake, nous avons créé une silhouette élancée vers l’arrière, presque emportée au loin, offrant à la voiture un caractère sportif et une sensation de vitesse. Celle-ci apporte à la gamme de nouveaux niveaux de fonctionnalité, sans pour autant sacrifier le design dynamique et l’excellente maniabilité qu’attendent nos clients", expliquait Ian Callum, sans donner trop de détail.

"Ian et moi provenons d’horizons différents, mais les rôles de jardinier en chef et de directeur du design chez Jaguar ont une chose en commun : nous sommes tenus d’obtenir des lignes à la précision parfaite. Si l’une d’entre elles manque à cette règle, le monde entier s’en apercevra. Il est donc essentiel d’atteindre une précision totale à chaque ligne que nous dessinons", a commenté pour sa part Neil Stubley.

Que les adeptes du tournoi sur herbe le plus réputé de la planète soient rassurés, ces lignes auront bien disparu d'ici l'ouverture du tournoi le 3 juillet prochain. L'herbe a plus de deux mois pour reverdir, comme par miracle.  Et dieu sait si les jardiniers de club de la banlieue de Londres sont capables d'en réaliser, des miracles! Les puristes, toujours plus exigeants, aimeraient d'ailleurs qu'ils soient capables de faire repousser le gazon encore plus vite sur les pelouses malmenées par les joueurs, surtout au moment de débuter la 2e semaine de tournoi, lorsqu'on découvre quelques taches brunes sur la "base line". Mais à l'impossible nul n'est tenu, même pour les magiciens londoniens...