Auto-moto Cette sportive ne sera présentée officiellement qu’en septembre prochain

Si vous êtes un tant soit peu branché(e) auto, vous connaissez les traditions d’Opel en matière de GSI et donc de vraies sportives. Il s’agit en effet d’une véritable tradition pour le constructeur généraliste allemand. Les premières à susciter l’engouement ont été, en 1984, la Manta GSi et la Kadett GSi (1,8 litre de 115 ch). Quatre ans plus tard seulement, le moteur 2,0 litres 16 soupapes à double arbre à came en tête faisait son apparition dans la Kadett 2.0 GSi 16V où il délivrait quelque 150 ch.

© D.R.

La première Astra a également disposé de ce moteur, avant d’être rejointe, en 1993, par une variante 1,8 litre de 125 ch dans l’Astra GSi. Les différentes générations de Corsa ont également fait honneur à l’appellation GSi, en commençant par la Corsa A de 100 ch (en 1988), devenue depuis un young timer très recherché. La fin (provisoire !) de la série a été la Corsa D sortie en août 2012.

© D.R.

C’est aujourd’hui la nouvelle Insignia GSi qui reprend le flambeau. Elle sera présentée en première mondiale au Salon de Francfort (IAA, du 14 au 24 septembre 2017). Généreuses prises d’air chromées à l’avant, aileron arrière intégré au coffre, elle donne toute suite le ton de l’extérieur. Et l’intérieur est à l’avenant, avec ses sièges sport cuir (spécialement développés pour la GSi), le volant sport (cuir) et le pédalier en aluminium qui apporte la touche finale.

© D.R.

Le châssis d’origine a été retravaillé. Idem pour les suspensions. Plus légère de 160 kg que l’Insignia OPC 2.8 V6 Turbo comparable, cette GSI a fait ses preuves sur la Nordschleife du Nürburgring. Cette traction intégrale se distingue aussi par un mode Compétition, activé en actionnant le bouton de l’ESP. Une pression double permet aux conducteurs aguerris d’autoriser plus de dérive et de désactiver l’antipatinage. Le moteur 2.0 Turbo délivre 260 ch (et 400 Nm de couple). la boîte auto est à huit rapports.

Une vraie bête de course… dont le prix n’a pas encore été annoncé.

© D.R.