Auto-moto D’abord destinée à l’Inde, cette mini-citadine sera ensuite importée en Europe. Et en Belgique aussi… peut-être !

Par la voix de son président Carlos Ghosn, Renault annonçait hier, à 8h, depuis la ville indienne de Chennai, la mise en production de sa voiture super low cost à 4.000€, dont les premiers exemplaires devraient faire leur apparition fin septembre sur les routes indiennes.

Le projet n’est pas nouveau. Nous en avons retrouvé des traces dans la presse spécialisée, dès février… 2007. On parlait alors d’une Dacia Logan 2 à 5.000$, soit à peu près, à l’époque, le prix énoncé ci-dessus. On évoquait aussi un montant légèrement supérieur (5.100€) pour l’Europe à cause d’équipements de sécurité supplémentaires.

"Pour arriver à vendre un modèle aussi bon marché, Renault s’appuiera à coup sûr sur son allié Nissan, permettant ainsi de partager les différents coûts de gestation d’une auto", pouvait-on lire en 2007.

Aujourd’hui, toutes ces infos se vérifient avec le lancement officiel de cette petite citadine à bas prix. Et la version européenne verra elle aussi le jour !

"Effectivement, même si ce modèle sera d’abord produit en Inde, pour l’Inde, nous confiait hier Régine Bartholomé, attachée de direction et de communication chez Renault Belgique. Je confirme qu’en Europe, le prix devrait tourner autour des 5.000€ et le produit devrait être distribué sous la marque Dacia."

On rappellera que la Logan 1.2 16 V est la moins chère de la gamme en Belgique puisque vendue au prix de 6.990 €. Quasi 2.000 € de moins, mais pour un véhicule neuf lui aussi. Voilà une différence essentielle pour les familles à budget limité et pour lesquelles la voiture est juste un moyen de se déplacer facilement d’un point A à un point B.

Seulement voilà, cette mini-Logan, située entre la Twingo dernière génération et la Nissan Go illustrée ci-dessous, sera-t-elle disponible sur le marché belge ? "On peut l’imaginer, répond notre interlocutrice belge , même si la politique de vente en Europe n’est pas encore définie. Tout comme est encore floue la date où le véhicule sera disponible en Europe."

Il ne serait pas impossible que des marchés à forte croissance, comme la Chine, la Russie, l’Afrique du Sud et le Brésil, soient desservis avant le nôtre.

Notons enfin que Nissan vendra sa propre version de la même voiture, dans les pays émergents, sous le nom de Datsun, mais n’envisage pas de la vendre en Europe.