Auto-moto Existe-t-il, en Europe, des conducteurs plus toxiques que les autres ? Toxiques dans le sens polluant du terme, bien que l’incivilité au volant soit, également, une forme de toxicité ? Incontestablement, oui. Du moins, c’est le constat dressé par le bureau de comparaison énergétique britannique The Eco Experts.

Sachant que la pollution de l’air cause 500.000 décès par an sur le Vieux Continent, prenant acte du fait que l’Agence européeenne pour l’envionnement qualifie ce fléau de "plus gros risque environnemental pour la santé en Europe" et qu’une partie importante de cette pollution est la conséquence du transport routier, The Eco Experts a cherché à comprendre quels pays, dans l’Europe des 25, hébergeaient les conducteurs les plus toxiques pour notre air. Des constats qui appellent, évidemment, des leviers d’action ultérieurs.

Pour déterminer la toxicité des conducteurs des différents États membres, quatre facteurs ont été analysés : "L’âge moyen des véhicules, le nombre de véhicules pour 1.000 habitants, le pourcentage de voitures particulières à carburant alternatif (hybride, électrique, CNG, NdlR) et les mesures disponibles en matière de pollution de l’air ambiant."

Les résultats ?