Auto-moto Dans un secteur en ébullition, le Salon de Genève est une véritable usine à nouveautés automobiles. Tour d’horizon !

Croissance et consolidation. Ces deux termes économiques, a priori, n’ont pas forcément de quoi se faire des mamours. Et pourtant…

Le secteur automobile mondial, au sortir d’une très belle année 2016 (dans le monde comme en Belgique) s’apprête à connaître une nouvelle année dans le vert. Selon l’Organisation internationale des constructeurs automobiles (OICA), les ventes de voitures devraient grimper de 3 % dans le monde en 2017, à 85 millions d’unités. Croissance, donc.

Mais au-delà de ce contexte de demande, il devient de plus en plus impérieux pour les constructeurs automobiles, en quête d’une rentabilité de plus en plus difficile à maximiser, de s’allier. Consolidation, donc.

On l’a encore vu avec le rachat, par le groupe français PSA, d’Opel/Vauxhall. Pour un tarif, vu de loin, comme relativement modeste (2,2 milliards d’euros). Peugeot (qui détient déjà Citroën et DS, qui se veut l’emblème du luxe automobile à la française) vient ainsi d’engloutir un concurrent sérieux, ce qui lui permettra de devenir le deuxième groupe automobile européen, derrière VW, mais devant Renault. Le pari n’est toutefois pas sans risque : Opel, propriété jusqu’à cette semaine de la division européenne de General Motors, accuse un déficit chronique (15 milliards de pertes en 16 ans) que PSA se fait fort de redresser. L’an passé, ce sont ainsi 257 millions de dollars qui ont été brûlés…

Cette consolidation, déjà en bon chemin dans le secteur des équipementiers, n’est pas terminée pour les constructeurs. Fiat Chrysler, voyant dans le rachat d’Opel par PSA une menace pour VW, n’a ainsi pas manqué d’approcher le groupe Volkswagen, sans succès…

Il y a quelques semaines encore, l’Alliance Nissan-Renault avalait un Mitsubishi aux abois. Bref : on serre les rangs !

À Genève, les badauds amateurs de belles et nouvelles (on en dénombre une… cinquantaine) n’ont peut-être pas toutes ces préoccupations. Salon automobile de premières mondiales, salon à taille humaine aussi, Genève, c’est le berceau des voitures que vous voudrez acheter dans les 12 mois à venir. On en a retenu les modèles, commercialement, les plus importants.