Auto-moto Vous êtes 393.648 en Belgique à être concernés. Vendredi, vous saurez.

Les chiffres sont disponibles depuis mercerdi soir et l’on sait désormais que près de 400.000 véhicules du groupe VW (393.648 VW, Audi, Seat et Skoda - Porsche n’étant pas touché par cette affaire) devront faire une petite visite chez leur concessionnaire dans les semaines à venir.

Les propriétaires de véhicules impliqués seront directement contactés par courrier dans les jours et semaines à venir. Toutefois, si vous êtes impatient de savoir, il vous suffira, à partir de vendredi, de vous rendre sur le site www.customercare.dieteren.be (si vous passez par les sites officiels Audi, Seat, VW ou Skoda.be, vous y trouverez une icône servant de lie n vers le site concerné) .

"Une fois sur le site, il suffira d’introduire le n° de châssis du véhicule et la réponse sera immédiate, explique Jean-Marc Ponteville, du siège de D’Ieteren, rue du Mail, à Bruxelles. Mais, dans tous les cas, le client devra quand même attendre la lettre de l’importateur avant d’agir. Surtout, ne vous rendez pas maintenant chez votre concessionnaire, ce serait une perte de temps pour tout le monde. Pour le moment, ici, chez D’Ieteren, nous ne savons pas encore quelle solution technique sera appliquée sur chaque voiture ni quand elle sera mise en œuvre."

Patience donc, tout se passera dans l’ordre et la discipline, comme on dit à l’armée…

On notera que chez D’Ieteren, on ne sait toujours pas si les véhicules belges (et européens) ne sont pas conformes aux règlements sur le Vieux Continent. Ils étaient en infraction aux USA (où le taux autorisé de NOX est plus bas qu’en Europe, les USA qui, rappelons-le, n’ont pas signé les accords de Kyoto !), mais chez nous rien ne le prouve actuellement. Il se pourrait même que les véhicules soient tout à fait conformes aux normes en vigueur. Néanmoins, l’importateur rappellera les véhicules concernés pour une (éventuelle) mise à jour.

À noter que les propriétaires ne sont pas tenus de faire cette mise à jour (il n’y a en effet aucun danger au niveau de la sécurité), si ce n’est par esprit civique. Pour faire son devoir de citoyen respectueux des lois et conscient des implications pour les générations à venir.

Attention quand même à la garantie. Normalement pas de problème, elle joue, même si la mise à jour n’a pas été faite… sauf si l’on peut prouver que l’absence de mise à jour est à la base du problème nécessitant de faire jouer la garantie. Donc, vous savez que faire si vous voulez avoir la conscience tranquille, pour la planète et pour votre portefeuille…


VW : les politiques s’ébrouent déjà

Selon Jean-Marc Nollet (Écolo), le gouvernement ferait preuve de "laxisme" dans l’affaire VW… Le MR nous répond.

L’affaire Volkswagen commence à grattouiller aux entournures politiques belgo-belges… Alors que les Régions flamande et wallonne (qui pour rappel ont octroyé des primes aux véhicules propres, pour un montant de 100 millions dans le seul chef de la Région wallonne) ont claironné leur intention d’attaquer le groupe Volkswagen en justice, Kris Peeters (CD&V), ministre de la Protection des consommateurs, a enjoint à ses collègues de penser aux conséquences de telles actions vu les milliers d’emplois dépendant du constructeur automobile allemand en Belgique.

Une tentative de remettre l’église au milieu du village que Jean-Marc Nollet (Écolo) a peu goûtée. Et saisie en plein vol pour bomber le torse et fustiger Kris Peeters, hier :"Un ministre de la Consommation qui semble vouloir minimiser une telle tricherie, c’est tout simplement inimaginable. Alors que les consommateurs sont les premiers lésés par la fraude de Volkswagen, la seule préoccupation d’un ministre des… Consommateurs devrait concerner ces mêmes consommateurs", a souligné le chef de groupe à la Chambre. Les Verts attendent une attitude "plus volontariste" du gouvernement. Ils demandent au président de la Chambre de convoquer une commission mixte Santé, Économie et Finances. "La fraude de Volkswagen est une atteinte inacceptable à la santé publique. La question de l’emploi est une vraie question, mais quel signal donnons-nous aux multinationales si nous fermons les yeux sur un tel scandale ? La justice doit s’appliquer à tous", a ajouté la députée Muriel Gerkens.

Une saillie que la députée à la Chambre et bourgmestre d’Ouffet Caroline Cassart (MR) n’a pas manqué de dénoncer hier, au bout du fil de La DH. "Monsieur Nollet fait de la démagogie, et s’avance un peu vite dans un dossier complexe qui exige des chiffres précis. Le gouvernement dénonce, avec la plus grande clarté, la fraude de VW. La justice fera son travail sur ce point. Il n’est pas question de minimiser l’impact environnemental des moteurs frauduleux, mais il me semble que le débat manque ici furieusement d’équilibre : les 8.600 familles qui vivent, en Belgique, grâce à VW, ne méritent-elles pas, elles aussi, toute l’attention de M. Nollet ?"

Ambiance.