Auto-moto Le constructeur Ford veut faire pression sur les autorités afin d'intégrer l'apprentissage du freinage d'urgence dans la formation à la conduite

Selon le baromètre de sécurité routière de l’institut VIAS, le nombre de tués sur les routes belges s’élevait à 620 en 2017. Un chiffre en baisse de 17 unités par rapport à l’année précédente. Mais évidemment, chaque victime de la circulation est une victime de trop.

Dans ce contexte, on peut souligner l'initiative du constructeur Ford qui, depuis 15 ans déjà, a déployé, partiquement dans tous les pays du monde, le programme  "Ford Driving Skills For Life", une formation gratuite visant à apprendre aux jeunes conducteurs à adopter des pratiques plus sûres dans la circulation.


Quatre axes pour la formation

© D.R.

En Belgique, ce programme en est cette année à sa cinquième édition et compte à ce jour 2910 participants. Les instructeurs professionnels qui accompagnent les jeunes conducteurs pendant les événements Ford Driving Skills For Life utilisent toute leur expérience en la matière et dispensent leurs conseils en se concentrant sur quatre aspects clés responsables de 60 pour cent du nombre total d’accidents de la circulation : l’identification des dangers, le contrôle du véhicule, l’appréciation des vitesses et des distances ainsi que les conséquences de la distraction au volant (et les nouvelles technologies automobiles peuvent pas mal distraire en effet!).

Lors des éditions belges précédentes, les instructeurs ont pu constater que l’un des grands points faibles des personnes suivant la formation était l’arrêt d’urgence, la capacité de décélérer complètement et en toute sécurité jusqu’à l’arrêt du véhicule, en partant d’une vitesse de 60km/h.

Les constatations des instructeurs ont été corroborées par une enquête chez les participants : 82 % ont avoué n'avoir jamais appris l’arrêt d’urgence lors de leur formation à la conduite, et pas moins de 83 %, pourtant, ont déclaré avoir été confronté au moins une fois à une situation requérant un arrêt en catastrophe. Une manoeuvre assez simple de prime abord - apprendre à exécuter correctement un arrêt d’urgence - qui mérite un écolage et permettrait ainsi d’éviter bon nombre d’accidents, 97 % des personnes interrogées étaient d’ailleurs d’avis que l’arrêt d’urgence avait tout à fait sa place dans la formation à la conduite.

Ces résultats ont incité Ford Belgique à se donner pour objectif d’intégrer la bonne pratique d’un freinage d’urgence en ligne droite dans la formation de conduite. Dans cette démarche, le constructeur tente actuellement de convaincre le plus grand nombre de signer une charte visant à faire réagir les ministres de la mobilité aux différents niveaux de décision de notre pays. Nous ne pouvons que nous joindre à cette initiative qui vise à la sécurité de tous. Pour une fois qu'on ne nous parle pas de radar...

© D.R.