Batibouw Le salon de la construction et de la rénovation a ouvert ses portes hier. Le public a répondu présent mais pas de cohue.

Le salon Batibouw a démarré jeudi au Brussels Expo pour les professionnels. Après la journée des architectes prévue vendredi, le salon a accueilli le grand public hier à 10 h.

L’atmosphère était détendue en ce samedi ensoleillé. Les visiteurs avaient répondu présents comme chaque année mais il n’y a pas eu de ruée vers la brique pour ce premier jour du millésime 2016.

La tendance économique étant favorable au secteur, les 12.000 professionnels se partageant les palais de Brussels Expo étaient tout sourire. En effet, les taux d’intérêts étant vraiment bas, le Belge connu pour avoir une brique dans le ventre est encouragé par le contexte. "C’est un excellent début d’année", peut-on entendre dans plusieurs stands. "Espérons que le salon suive cette bonne dynamique."

"Entourez-vous bien de A à Z". Tel est un des deux slogans de Batibouw 2016, avait annoncé jeudi l’organisateur Fisa. "Notre objectif est de remettre en avant l’expertise. Si je prends uniquement la lettre A, je peux penser à l’architecte, que nous mettrons en avant, à l’avocat, qui aide à prévenir une série de conflits ou encore à l’agent immobilier, qui sera présent dans le tout nouveau village immo. Le visiteur doit pouvoir être parfaitement conseillé sur son projet", expliquait Pierre Hermant, COO de Deficom, maison mère de Fisa.

Le deuxième thème de Batibouw 2016 tourne autour des cinq sens. Les visiteurs pourront donc voir les stands et produits, écouter et discuter avec les exposants, toucher les briques et nouvelles matières à la mode, sentir une douce odeur de bois qui brûle, et même goûter aux plats préparés dans les cuisines.

Cette année encore , le salon fait la part belle à l’innovation. La domotique est par exemple à l’honneur dans le Palais 9.

Autre grande nouveauté, un palais complet dédié au jardin, appelé la Chambre verte. L’organisation espère redynamiser l’intérêt grâce à ces nouveautés de la 57e édition. La fréquentation du salon n’a que peu évolué depuis quelques années. 300.000 étaient au rendez-vous l’année dernière, bien loin des 350.000 visiteurs de 2010.

Découvrez la suite de cet dossier dans notre "Edition abonnés" (à partir de 4,83 euros par mois).