Batibouw

Vous êtes sur le point de devenir propriétaire d’une habitation, avec l’aide de votre banque ? Vous avez alors sans doute prévu de visiter Batibouw ou un autre salon similaire. Fort bien, mais donnez-vous aussi le temps de faire du shopping hypothécaire. Les conséquences financières sont si lourdes que ce choix mérite au moins autant de préparation que l’aménagement de la cuisine ou de la salle de bain. Surtout, ne mordez pas tout de suite à l’hameçon si une offre de prêt vous semble intéressante. Saviez-vous ainsi qu’un emprunt à taux d’intérêt fixe de 3 % peut être plus avantageux qu’un autre à 2,70 % ?

Comment déterminer moi-même mon remboursement mensuel maximal ?

Il ne faudrait pas que le remboursement du crédit hypothécaire soit trop lourd à supporter. Vous n’avez pas envie de vous serrer la ceinture pendant 20 ans ou plus ni de voir la banque saisir votre maison parce que vous ne savez plus rembourser. Malheureusement, les organismes de crédit ne sont pas tous aussi stricts lorsqu’il s’agit d’évaluer la capacité de remboursement maximale d’un client potentiel. Vous avez donc tout intérêt à la déterminer vous-même au préalable. Prenez votre loyer mensuel, p. ex. 550 €, et ajoutez-y le montant que vous êtes capable d’épargner chaque mois, p. ex. 300 €. Le remboursement maximal que vous pouvez, selon nous, vous permettre correspond à 80 % de cette somme, soit 680 € dans notre exemple. Bon à savoir : au moment de mettre sous presse, vous pouviez, en Wallonie et en Flandre, contracter sous certaines conditions une assurance spéciale pour bénéficier d’une aide temporaire si, par exemple, vous vous retrouvez au chômage alors que vous êtes en train de rembourser un prêt hypothécaire. Cette assurance est totalement gratuite !

Est-il vrai qu’un mandat hypothécaire permettrait d’épargner des frais de notaire ?

En principe, oui. Plus vous empruntez, plus la différence est grande. Mais cette formule n’est pas la panacée universelle pour autant. Ne vous laissez pas jeter de la poudre aux yeux. Le mandat hypothécaire peut remplacer la formule classique de l’inscription hypothécaire. Dans ce dernier cas, vous donnez au prêteur le droit de vendre votre habitation, après une procédure judiciaire, si vous n’êtes plus en état de rembourser votre emprunt.

À découvrir en intégralité dans notre Edition Abonnés (seulement 4,83€ par mois).