Consommation La mode à petit prix fait recette en Belgique. Après Bruxelles, cap sur Charleroi.

Si l’ouverture du nouveau centre commercial Docks était très attendue, celle de la première enseigne Kiabi en Belgique l’était tout autant. Si pas plus, à en juger par les chiffres de fréquentation du premier point de vente de la marque sur nos terres. "On a enregistré pas moins de 25.000 visiteurs entre jeudi et dimanche", détaille Marlies Hersbach, co-directrice de Kiabi Belgique. "C’est bien évidemment un succès énorme. Nous nous attendions à être pris d’assaut, mais pas à ce point."

Bien avant l’ouverture des portes déjà, la file était très longue devant la boutique. "On s’était naturellement préparé à gérer cette affluence mais il est clair qu’on est aussi limité par la superficie du magasin. Pour des raisons de confort de la clientèle, mais aussi et surtout de sécurité, nous avons donc dû contrôler les flux et filtrer les entrées."

Tout avait cependant été bien préparé, avec l’appui de personnel venant d’autres points de vente. "C’est un dispositif que nous avons l’habitude de mettre en place. Nous avons neuf caisses dans le magasin, ce qui est déjà énorme et nous ne pouvons pas faire plus. Dans les rayons, le personnel a aussi tout fait pour aiguiller au maximum les clients. Au final, tout s’est déroulé dans une bonne ambiance, propre à notre enseigne. On a même observé quelques ‘olas’ à la caisse, ce qui était pour le moins amusant et sympathique."

Marlies Hersbach reconnaît qu’une telle foule génère aussi certaines frustrations. "C’est impossible de satisfaire tout le monde dans de telles conditions. Mais je rappelle que si Kiabi a ouvert son premier point de vente en Belgique, la marque y existe depuis quelques années déjà via notre webshop. Certains clients ont donc découvert nos produits en boutique sans forcément les acheter sur place mais en passant commande sur Internet. Ils ont alors le choix de se faire livrer à domicile ou de retirer leurs achats en magasin."

Forts de ce succès annoncé, Kiabi entend poursuivre sa marche en avant en Belgique. "Après avoir attaqué les marchés espagnols et italiens, notre stratégie d’internationalisation a été quelque peu au ralentie. Il fallait assimiler ces nouveaux marchés avant de repartir de l’avant. Et la Belgique était notre priorité. Docks n’est qu’une étape. À terme, nous comptons ouvrir 10 à 15 magasins en Belgique, dont 3 à 5 cette année encore. Charleroi (Rive Gauche), sera le prochain…"