Consommation

Dans le cadre de la journée mondiale du Monopoly du 19 mars, Hasbro a organisé une enquête sur le comportement de tricherie des Belges.

Une récente étude internationale organisée par Hasbro a révélé que près de la moitié des joueurs tentaient de tricher pendant une partie de Monopoly. Et une bonne nouvelle attend les tricheurs parmi nous. Le fabricant de jouets va prochainement lancer une nouvelle édition : le Monopoly édition Tricheurs. Cette version récompense la tricherie, ce qu’apprécieront les tricheurs. Du moins si la supercherie n’est pas révélée !

L’enquête a démontré que les Néerlandais étaient plus sages : seulement 25 % d’entre eux trichent. Les Belges par contre sont un peu plus roublards, étant donné que 30 % d’entre eux trichent (ou sont plus honnêtes dans leurs réponses à l’enquête !). La tricherie en vaut-elle la chandelle ? Oui, car selon 68 % des personnes interrogées, la tricherie leur permet de parfois à régulièrement remporter la partie. Les hommes sont les plus fervents tricheurs. Et ce sont plus particulièrement les amis et petits frères qui se font prendre. Vous savez donc qui vous devrez tenir à l’œil lors de votre prochaine partie de Monopoly !

La tricherie et les Wallons

La grande majorité des Wallons (70 %) joue de temps à autre au Monopoly. 34 % des Wallons interrogés ont admis tricher pendant une partie de Monopoly. La meilleure façon d’irriter les autres joueurs est de prendre le plus rapidement possible possession des rues les plus chères. Cette stratégie est également très appréciée des Wallons. Les Belges trichent surtout en volant de l’argent à la banque ou en payant tout simplement trop peu. La manipulation du pion est également appréciée pour tromper les adversaires.

Mauvais perdants

Les perdants ou tricheurs pris en flagrant délit expriment surtout leur frustration en jetant le tableau de jeu ou des pièces du Monopoly. Si votre supercherie est dévoilée, vous devrez vous soumettre à une sanction : les menottes et la prison. Nous avons demandé aux Wallons de citer le nom de la célébrité wallonne avec laquelle ils souhaitaient partager une cellule ou être menottés. Les présentateurs radio wallons sont arrivés en tête de la liste. Ils sont des compagnons de cellule appréciés des joueurs de Monopoly francophones. Tant les hommes que les femmes de Wallonie aimeraient partager leur cellule ou des menottes avec Jean-Michel Zecca. En Flandre, les femmes envisageraient de faire quelque chose d’illégal si en échange elles pouvaient purger leur peine avec les célèbres DJ belges Dimitri Vegas & Like Mike.