Consommation Si la truffe est qualifiée d’or noir du Périgord, le foie gras est son or jaune.

Il paraît curieux aujourd’hui qu’un marché célèbre le gras à l’heure où la presse et la médecine ne cessent de mettre en garde leurs contemporains sur la nécessité de garder la ligne. C’est qu’à l’instar du cholestérol, il existerait un bon et un mauvais gras.

Le bon est naturellement celui qui est produit dans le Sud-ouest, en particulier du côté de Périgueux. Cela fait quarante ans que la capitale du Périgord accueille le "marché au gras" installé place Saint-Louis, chaque mercredi et chaque samedi, entre novembre et mars.

Il regroupe une trentaine de producteurs venus des quatre coins de la Dordogne pour faire découvrir, déguster et vendre des produits du terroir de haute qualité.