Consommation

Le brasseur louvaniste AB InBev a vendu l'an dernier 426 millions d'hectolitres de boissons dans le monde, soit 2% de moins qu'en 2012. Le chiffre d'affaires a quant à lui augmenté de 3,3% à 43,2 milliards de dollars (31,4 milliards d'euros). Le bénéfice net normalisé a même bondi de 10% à 7,9 millions de dollars, a indiqué AB InBev mercredi. 

La hausse du CA s'explique principalement "par une bonne performance de nos marques mondiales, qui ont progressé de 4,7%, et par des initiatives de gestion des revenus qui ont permis d'accroître nos produits par hectolitre. Nous avons constaté une excellente croissance de Budweiser, qui a progressé de 6,4% grâce au fort attrait qu'elle a suscité en Chine, au Brésil, en Russie et au Royaume-Uni, tandis que Corona a gagné 3,9%, avec une solide performance au Mexique et dans d'autres marchés d'exportation clés".

AB InBev "a continué à se concentrer sur la création et le développement d'opportunités". "Nos stratégies visent à saisir une 'part de consommation de boissons' croissante en attirant des consommateurs provenant de catégories comme le vin, les alcools forts et d'autres boissons alcoolisées", rapporte l'entreprise dans le communiqué.

Le conseil d'administration d'AB InBev a annoncé un dividende total de 2,05 euros par action pour l'exercice 2013. L'EBITDA a quant à lui progressé de 8,1% durant l'exercice 2013 pour atteindre 17.188 millions de dollars.