Consommation Les premières offres fleurissent déjà dans la grande distribution.

L’automne vient à peine de débuter. Et pourtant, les bières d’hiver ou de Noël commencent déjà à fleurir dans les folders de la grande distribution ou à être mises en valeur dans les rayons des magasins.

N’est-ce pas un peu tôt ? "Non, ce n’est pas trop tôt. On suit le marché", assure Roel Dekelver, porte-parole chez Delhaize.

"Les brasseries souhaitent mettre en avant leurs références d’hiver sur une période plus longue et cela correspond également à une demande de nos clients qui apprécient ces produits", explique Céline Pascal, responsable du secteur bières chez Makro.

Le dernier folder de Makro propose la Leffe Hiver et la Waterloo Récolte Hiver, deux nouveautés de l’automne 2017. Et puis, étaler l’offre sur une plus longue période "nous permet également de mettre plus de références en avant sans pour autant qu’elles soient toutes sur les mêmes folders".

Cora double la mise dans son dernier prospectus, avec quatre offres assez traditionnelles : la Leffe Hiver, qui remplace la Leffe de Noël, le St-Feuillien Cucée de Noël, la Chouffe N’Ice et l’incontournable Bush de Noël. "Je pense qu’il est indispensable de pouvoir vendre les bières de Noël d’octobre à décembre, et même jusqu’en janvier et février pour les bières étiquetées Hiver", remarque pour sa part Marc-Antoine Bertrand, acheteur bières chez Cora.

Les ventes sont assez liées à la météo : le froid est un bon vecteur de vente alors qu’un été indien n’est pas vraiment propice à la vente de produits associés aux frimas. "Il est difficile de prévoir les caprices de la météo."

Reste que le gros de l’offre doit encore arriver. Cora proposera un spécial bières d’hiver en novembre. "Les bières d’hiver seront présentes dans le folder de Colruyt mi-novembre", précise Hanne Poppe, porte-parole.

"La majorité de ces bières auront trouvé leur place dans nos rayons pour la fin du mois de novembre. Nous alors aurons plus de 30 bières de Noël en rayon", remarque Baptiste Van Outryve, directeur de la communication chez Carrefour, qui proposera une foire à la bière à partir du 8 novembre.


Hiver ou Noël : où est la différence ?

Le changement de nom est symptomatique d’une évolution : AB InBev a abandonné la Leffe de Noël au profit d’une nouvelle bière, la Leffe d’hiver.

Bière de Noël ou d’hiver, même combat ? Pas vraiment, en fait.

Les bières de Noël sont en effet associées à la fête de Noël, ce qui est en soi normal. Le problème, c’est que les ventes des bières de Noël ont tendance à s’éteindre au lendemain de la Noël. Elles se vendent très difficilement après le 1er janvier.

Les bières d’hiver, par contre, tiennent le coup plus longtemps : leur vente peut facilement déborder jusqu’à la fin février. “Les bières de Noël sont de plus en plus souvent nommées bières d’hiver”, constate Marc-Antoine Bertrand. “Il s’agit en fait d’une petite astuce des brasseurs pour continuer à vendre après le nouvel an”, explique l’acheteur bières chez Cora.

La saison est donc encore bien longue.

Les premières offres de ce début octobre ont pour ambition de la lancer avec les premières disponibilités, “même si certains brassins n’arrivent pas avant la fin octobre”.