Consommation Trop riche en sucre, elle est déconseillée par l’association Foodwatch. Coca-Cola va revoir sa copie

C’est l’été, il fait chaud et on a tendance a vouloir faire plaisir aux enfants en lâchant un peu de lest sur le régime alimentaire suivi généralement pendant l’année.

À la place du verre d’eau (la plupart des écoles interdisent désormais les jus en brique et autres boissons sucrées), on se laisse aller. Après tout, un jus ou une boisson à base d’eau et de jus, ce n’est pas si mauvais ?

Faux, rétorque l’association de défense des consommateurs Foodwatch France, qui a appelé Coca-Cola European Partners à ne plus faire de publicité destinée aux enfants pour la boisson Capri-Sun. Selon l’organisation, cette boisson est mauvaise pour la santé des enfants. Bien que Capri-Sun se trouve souvent au rayon des jus de fruits, cette boisson contient seulement 12 % de jus de fruits, mais 19 grammes de sucre. "Capri-Sun est plus sucré qu’un Fanta", souligne Foodwatch France. "L’Organisation mondiale de la santé conseille de bannir les publicités destinées aux enfants pour des produits trop sucrés ou contenant trop de sucres ajoutés. C’est le cas pour Capri-Sun Multivitamine."

De son côté, Coca-Cola affirme suivre scrupuleusement les directives européennes et assure ne pas mener de campagnes de publicité à destination des enfants de moins de 12 ans. Ce que conteste en retour Foodwatch, estimant qu’en faisant apparaître des personnages de dessins animés sur l’emballage et en sponsorisant des événements à destination des plus jeunes, Capri-Sun s’adresse à ce public cible.

Coca-Cola se dit cependant attentif aux observations de l’association de défense des consommateurs et souligne qu’elle mentionne clairement la teneur en sucre sur l’emballage. Pour aller encore plus loin, l’entreprise a décidé de revoir son packaging et de supprimer les personnages de bande dessinée qui y apparaissent. Le nouvel emballage fera son apparition en rayon d’ici quelques semaines.