Consommation

Petites et grandes entreprises vont bientôt pouvoir vendre via le webshop de Carrefour

C’est une offre d’emploi qui a ébruité le projet de Carrefour. A la recherche d’un market place manager, le distributeur marque ainsi son ambition de devenir une plateforme de vente de poids, ne se limitant pas à commercialiser les produits de son propre catalogue.

En clair, dès que cette market place sera ouverte, tout commerçant pourra y proposer ses produits en bénéficiant du fichier clientèle important de Carrefour.

“Concrètement, nous ne pouvons pas encore en dire beaucoup plus quant à l’offre qu’on y retrouvera ni à la date de lancement. Nous sommes à la recherche d’un market place manager et ce sera à lui de déterminer la meilleure stratégie à adopter et le timing idéal pour le lancement de cette offre. Mais il est clair que c’est un projet ambitieux, destiné à doper notre chiffre d’affaires”, précise Baptiste van Outryve, porte-parole de Carrefour.

Le distributeur entend ainsi répondre à une réelle demande du consommateur. “Contrairement à ce que certains avancent, nous ne comblons pas un retard en lançant cette market place. Au contraire, nous faisons même figure de pionnier car aucun autre distributeur n’a jamais été aussi loin dans l’e-commerce. Pour le consommateur, cela répond à un besoin non satisfait pour le moment. Lorsqu’on lui demande où il veut se faire livrer, sa préférence va au domicile, mais le problème c’est qu’il n’y est pas toujours. Et, malheureusement, les points de retraits des colis ne sont pas assez nombreux non plus. En offrant la possibilité de se faire livrer ses achats dans l’un de nos nombreux points de vente, on propose une solution inédite.”

Bien entendu , si Carrefour entend ouvrir son webshop au plus grand nombre d’entreprises, il n’autorisera pas pour autant n’importe quelle vente. “Le but n’est clairement pas de proposer des produits que nous référençons déjà. Cela n’aurait pas de sens et il y a d’ailleurs fort peu de chances qu’un petit commerçant puisse proposer les mêmes produits que nous à des prix aussi compétitifs. Toutefois, même si notre webshop est riche de quelque 150.000 produits, il y a encore beaucoup d’autres produits que nous ne proposons pas. En matière de livres, bd, cd et autres jeux vidéo par exemple, les catalogues sont tellement vastes que nous ne pouvons pas tout proposer.”


Des points de collecte chez Lidl

Si Carrefour lance sa market place, Lidl n’est visiblement pas en reste non plus. Dans les cartons, un projet qui devrait voir le jour fin septembre. Sous la forme d’une collaboration avec la société Cubee, des casiers pourraient en effet voir le jour dans les points de vente du smart discounter.

Le consommateur pourra alors effectuer ses achats sur le site de Lidl et venir les collecter dans un de ces casiers à l’heure qui lui convient. Mais ce n’est pas tout puisque Cubee collabore avec de nombreux e-commerçants, dont Bol.com ou encore Vente-Exclusive.com. Si vous êtes clients de ces plateformes, vous pourrez donc aussi retirer ces achats chez Lidl, via les casiers Cubee.

Une phase test serait prévue dans trois magasins Lidl, situés à Bruxelles et en Flandre avant d’étendre l’installation des casiers à l’ensemble des points de vente du groupe.