Consommation Le distributeur passe à la vitesse supérieure et entend aussi ouvrir 100 nouveaux drive cette année.

Carrefour fut le premier à croire au service drive, dès 2013. Depuis, plusieurs déclinaisons ont vu le jour, comme le Summer Drive (Knokke), le drive en entreprise ou encore la livraison à domicile. Toujours dans l’optique de faciliter la vie du consommateur qui a de moins en moins de temps libre et préfère donc délaisser (une partie de) ses courses pour s’adonner à d’autres loisirs.

Ces derniers mois, les commandes en ligne ont explosé chez tous les distributeurs, qu’ils disposent d’un point d’enlèvement (drive ou non) ou qu’ils livrent à domicile. Chez Carrefour, cette croissance à deux chiffres n’est bien entendu pas passée inaperçue et le distributeur entend donc offrir davantage de possibilités encore aux consommateurs qui effectuent leurs courses en ligne.

Le distributeur offre ainsi la possibilité de faire ses achats dans un vaste supermarché virtuel, riche de quelque 17.000 références alimentaires. Le client n’a plus qu’à enlever sa commande dans l’un des 84 points de retrait ou se faire livrer chez lui du lundi au vendredi (via le service Combo by bpost).

"Cette année, nous ambitionnons d’ouvrir 100 points de retrait en plus", souligne Baptiste van Outryve, porte-parole de Carrefour. "Cela répond clairement à une demande de la clientèle et il est dès lors important que notre maillage soit plus dense."

Et pour ceux qui préfèrent la livraison à domicile, Carrefour multiplie aussi les opportunités. "Actuellement, nous desservons un tiers des ménages belges grâce à la collaboration avec bpost." En 2017, Carrefour veut donc promouvoir et étendre géographiquement ses possibilités de livraison à domicile.

Et cela passera par le service innovant bringr. "Ce service nous permet d’offrir plus de souplesse au client. Cette application mobile de bpost fait appel à des livreurs particuliers en fonction de leur localisation (proche du lieu de livraison) et de leur disponibilité pour déposer la commande à l’heure et à l’endroit déterminés par le client."

Concrètement , une phase de test est actuellement menée dans huit Market et huit Hypermarchés. "Il suffit de passer commande sur drive.be, avant minuit, pour être livré le lendemain à l’heure de son choix (à partir de 11 h du matin), durant les jours d’ouverture du magasin et donc même le samedi et le dimanche si celui-ci est ouvert."

Le service est aussi testé dans les Express, avec une livraison endéans les deux heures. "Dans ce cas-là, le client peut passer sa commande par téléphone ou directement dans le point de vente."

Rapidité et souplesse sont les deux avantages de ces nouveaux services.

Et pour couronner le tout, la livraison est entièrement gratuite (pour toute commande de 30 € minimum) durant les six mois d’essai, soit jusqu’au 11 juillet prochain. "Et si l’expérience est concluante, ce service sera activé partout où cela sera possible et où la situation le justifiera."