Consommation La bière sans alcool a enregistré un très bon démarrage de ses ventes.

La consommation de bière a une fois de plus diminué l’année dernière, de l’ordre de 3,3 %. Et comme chaque année, la pils a particulièrement trinqué : la chute est cette fois de 4,4 %.

Elle n’en continue pas moins à dominer le marché : 71 % de la consommation nationale reste axée sur la sacro-sainte pils.

Le leader du marché dans ce segment est la Jupiler, touchée elle aussi par la baisse d’intérêt des consommateurs belges. La baisse des volumes a toutefois été moins élevée que celle du marché, "ce qui nous a permis de gagner des parts de marché", précise Korneel Waarlop, porte-parole d’AB InBev Belgique.

Les volumes de vente de la Stella Artois, troisième pils la plus achetée en Belgique après la Jupiler et la Maes, restent pour leur part stables.

Le marché de la pils est pourtant l’objet d’une vive bataille marketing. Voilà quelques semaines, Haacht célébrait l’arrivée de la Primus dans les magasins Delhaize par une offre 12+12 gratuites. La Maes est cette semaine en offre 14+12. "Nous ne proposons pas de promotions aussi agressives sur les casiers. Cela peut nous arriver sur des petits packagings. Notre métier est de vendre de la bière, pas de nous battre à coups de promos de cet ordre."

Quant à la nouvelle Jupiler sans alcool, elle rencontre un très beau succès. "À la fin mai, nous aurons vendu autant de Jupiler 0,0 % en cinq mois que de la Jupiler NA sur toute l’année 2016", précise encore Korneel Waarlop.

La Jupiler NA (0,5 % d’alcool) a été remplacée par la 0,0 % depuis décembre dernier afin d’élargir le champ de consommation de ce type de bière. Le challenge est réussi puisque la part de marché d’AB InBev dans le segment des bières sans alcool est passée à 83,5 %, en hausse de 10 % par rapport à l’année dernière. "Malgré tout, le marché pour les bières sans alcool reste jusqu’à présent très restreint", reconnaît Jean-Jacques Velkeniers, président de la Business Unit Europe. Ce marché d’un peu plus d’une centaine de milliers d’hectolitres est à comparer avec une consommation globale de 7.700 hectolitres de bière en Belgique.

La hausse de la consommation de ces bières avait été de plus de 10 % en 2016. Elle devrait être nettement supérieure en 2017.