Consommation

Chaque semaine, retrouvez les conseils de Julie Frère (porte-parole de Test Achats) qui répond aux questions que vous posez ! Deux thèmes, deux questions très précises avec une approche claire, didactique et éclairante.

Le sauna est-il bon pour le cœur?

Monsieur N. envisage l’achat d’un sauna, mais se pose des questions quant à l’effet sur la santé cardiovasculaire : il entend des avis contradictoires à ce sujet.

C’est une question qui revient souvent. En 2015, nous évoquions une étude finlandaise qui montrait que passer au sauna plusieurs fois par semaine était associé à une réduction du risque de maladie cardio-vasculaire. Une étude plus récente de la même équipe, publiée en mai dernier, suggère maintenant aussi un effet protecteur contre les accidents vasculaires cérébraux, en particulier les thromboses cérébrales. On peut émettre certaines réserves quant aux conclusions à tirer de ces données, par exemple que l’observation d’une association n’est en soi pas la preuve d’un lien de cause à effet. Néanmoins, ces études ainsi que d’autres suggèrent en tout cas que le sauna n’est pas dangereux et pourrait même être bénéfique. Du moins pour les personnes en bonne santé. Mais quid de celles qui auraient déjà l’un ou l’autre problème cardiovasculaire ou une maladie augmentant le risque de troubles de ce type ? Là aussi, les données sont plutôt rassurantes. Le sauna semble notamment bénéfique pour les personnes souffrant d’hypertension et réduirait même le risque de certaines complications chez les diabétiques. Même chez des personnes avec des antécédents cardiovasculaires, par exemple un infarctus, on ne note pas d’effets négatifs particuliers. Nonobstant, on conseille quand même toujours la prudence à certains patients, par exemple ceux avec un infarctus récent, notamment parce que dans le sauna le rythme cardiaque a tendance à s’élever. Si vous avez un problème de santé, mieux vaut sans doute consulter votre médecin avant de tenter l’expérience. Précisons que tout ceci concerne le sauna finlandais traditionnel. Il y a moins de données en ce qui concerne par exemple le hammam ou les cabines à chaleur infrarouge.

© REPORTERS

Est-ce la fin de Windows 7?

Mon ordinateur tourne encore sous Windows 7, mais on me dit que cette version cessera bientôt d’être supportée. À partir de quand ? Et dois-je passer dès maintenant à Windows 10 ?

Effectivement, Windows 7 cessera d’être supporté le 14 janvier 2020. À partir de ce moment, il n’y aura plus de mises à jour de sécurité. En outre, beaucoup d’autres développeurs cesseront de proposer de nouvelles versions de leurs logiciels pour Windows 7. L’absence de mises à jour de sécurité, ainsi que de nouvelles versions et de mises à jour de sécurité d’autres programmes (p. ex. les navigateurs Web) vous exposent davantage au malware et à la cybercriminalité. Il n’y a pas lieu de paniquer, mais mieux vaut quand même ne pas laisser traîner les choses trop longtemps. Si votre ordinateur était équipé d’origine de Windows 7, il aura 7 à 10 ans début 2020. S’il est suffisamment puissant, et qu’il peut donc encore servir plusieurs années, cela vaut la peine de passer à Windows 10. Si vous aviez déjà téléchargé la mise à jour Windows 10 gratuite, pour revenir ensuite à Windows 7, la mise à niveau reste encore toujours possible gratuitement. Sinon, il vous en coûtera 145 euros. Vous pouvez aussi changer radicalement votre fusil d’épaule en installant le système d’exploitation gratuit Linux Mint Cinnamon (linuxmint.com/download. php). Certes, vous devrez pour cela renoncer à la plupart de vos programmes Windows, mais ce système d’exploitation possède tout le nécessaire en matière de traitement de texte, d’e-mail et de navigation Web. De plus, l’offre de programmes (gratuits) Linux est abondante.

© D.R.