Consommation Keytrade Bank se lance sur ce créneau avec une offre 100 % digitale.

Une tarification "très compétitive" sans conditions et aucun frais de dossier : Keytrade Bank se positionne à son tour sur le marché du crédit hypothécaire en proposant une offre 100 % digitale, que ce soit pour un achat, un refinancement ou une rénovation.

"Nous proposons une offre claire et transparente", explique Thierry Ternier, CEO de Keytrade Bank.

Le site de la banque permet d’effectuer une simulation de demande de crédit. Quelques clics plus loin, vous avez une proposition de taux, ferme et définitive.

"Nous voulons faciliter la vie des clients. Généralement, une personne désirant souscrire un crédit hypothécaire doit prendre congé pour se rendre dans plusieurs banques pour obtenir des propositions, les comparer, et obtenir le meilleur prix. C’est une grosse perte de temps", remarque Thierry Ternier.

Avec Keyhome, quelques petites minutes suffisent donc pour obtenir une proposition de taux. "Elle n’est pas négociable".

Pas de tarif préférentiel, non plus, si vous souscrivez à des produits d’assurance en lien avec votre crédit hypothécaire (assurance solde restant dû, habitation).

Ce cross-selling peut permettre de récupérer de la main gauche ce qu’il vous a offert de la main droite en cassant le taux du crédit.

Cela laisse au client la totale liberté de se tourner vers les compagnies offrant les tarifs les plus intéressants.

La tarification se voudra en tout cas "très compétitive". "Nous pourrons être très compétitifs grâce à une structure de coût moindre que dans les grandes banques", poursuit le CEO de Keytrade Bank, sans toutefois promettre d’être à chaque coup le plus intéressant. "Nous ne serons pas toujours le premier, mais toujours dans les premiers".

À titre indicatif, le taux fixe à 15 ans est proposé à partir de 1,48 % et le taux fixe 20 ans à partir de 1,65 %.

Rien ne vous empêchera de faire une simulation sur le site de Keytrade et d’ensuite aller mettre le document sous le nez de votre banquier, pour l’inviter à s’aligner. "Cela ne me dérange pas", assure Thierry Ternier.

Afin de compresser au maximum les coûts pour les clients, Keytrade ne compte pas de frais de dossiers. "Cela représente un gain de plusieurs centaines d’euros".

De plus, Keytrade ne prendra pas une hypothèque sur 100 % du crédit. "L’hypothèque est coûteuse. C’est pourquoi nous proposerons une hypothèque sur la moitié et un mandat, qui coûte moins cher qu’une hypothèque, sur l’autre moitié".

Reste à voir si le public est mûr pour une offre 100 % digitale, déjà proposée par Hello Bank ! et KBC. "C’est une question de temps", assure le CEO de Keytrade Bank. "Keyhome est rapide, simple et adapté au timing des clients".


Une offre qui s’est étoffée

Proposer un crédit hypothécaire de la part d’une banque n’est pas en soi très original.

De la part de Keytrade, il s’agit d’un nouveau jalon dans la transformation d’une banque née voilà 20 ans, longtemps orientée investisseurs avant de se tourner progressivement vers l’épargnant et enfin le grand public avec l’offre Keypack, un compte à vue gratuit qui rembourse 5 cents par opération électronique.

Le crédit hypothécaire permet donc de renforcer l’offre globale d’une banque 100 % en ligne (une agence est toutefois accessible au siège à Bruxelles).

" C’est le produit qui nous manquait pour que nos clients nous considèrent comme leur première banque ", explique Thierry Ternier, le rêve de chaque banquier.

Des clients de Keytrade devaient bien, à un moment ou un autre, souscrire à un tel produit, qu’ils trouvaient… ailleurs. "C’était dur de voir partir de bons clients parce que nous n’avions pas cette offre."

Si Keyhome doit permettre de garder des clients, l’offre " peut également être un vecteur de croissance", souligne le CEO de Keytrade Bank.