Consommation Les grosses affiches ont dopé les commandes, mais pas les matches des Diables

La Coupe du Monde a été une grosse période pour les livreurs de repas à domicile, comme on s’y attendait chez Deliveroo. "On avait prévu le coup", explique Mathieu de Lophem, manager général de Deliveroo Benelux. "Mais il est quand même étonnant de constater que ce sont les grosses affiches qui ont attiré le plus de clients et pas les matches des Diables. On s’attend encore à vivre une grosse journée lors de la finale."

Le quart de finale face au Brésil a cependant été un temps fort pour la société de livraison, "avec un trafic qui a plus que doublé sur le site et l’application à la mi-temps".

Le panier moyen n’a, lui, que légèrement augmenté durant la Coupe du Monde. "Ce sont essentiellement des clients qui regardaient le match chez eux qui ont commandé et pas de grands groupes qui se réunissaient. Nos restaurants partenaires ont aussi bien joué le jeu puisqu’ils étaient plus de 150 à proposer des offres spéciales, que ce soit du 2+1 gratuit ou 1 bière à l’achat d’un burger par exemple."

Et du côté des livreurs, on n’a pas traîné la pédale non plus. "Les examens sont finis, nous n’avons pas eu de mal à trouver des livreurs. Et pour être sûr que ce ne serait pas le cas lors des matches des Diables, nous avions aussi décidé d’octroyer un bonus ces jours-là."

Une chose est sûre, la majorité des gens qui ont commandé ne voulaient visiblement pas rater une miette des rencontres. "Cela s’est surtout remarqué dans les commandes. Pizzas, burgers ou encore sushis ont été les plus prisés, bref des aliments qu’on mange avec les doigts dans son canapé !"