Consommation Carrefour veut mettre l’accent sur la traçabilité de ses produits.

Vous l’avez peut-être repéré dans les rayons depuis quelques semaines, un poulet d’Auvergne certifié sans antibiotiques a fait son apparition dans les linéaires de Carrefour. Grâce au QR code figurant sur l’emballage, vous pouvez découvrir les différentes étapes de la chaîne de production du poulet que vous avez en main, de la date de la ponte de l’œuf à son lieu d’abattage en passant par sa nourriture et sa date limite de consommation. Dans un petit film, le producteur présente aussi, lui-même, son exploitation.

Le but est bien entendu de rassurer le consommateur sur ce qu’il a dans son assiette, chose devenue quasi indispensable suite aux différents scandales sanitaires, le dernier en date ayant touché les œufs n’étant pas le plus rassurant. "C’est quelque chose que nous avons mis en place pour donner accès à la traçabilité de nos produits", explique Baptiste van Outryve, porte-parole de Carrefour.

Après le poulet sans antibiotiques, Label Rouge, Carrefour propose désormais aussi une gamme de poulet transparent, de qualité et belge, appelé Belchick’n.

"Notre but est de rassurer les consommateurs sur la qualité, les conditions d’élevage et le soin apporté à la volaille. Ces éléments préoccupent clairement le consommateur. Pour cela nous avons développé une gamme en cœur de marché qui se situe en prix entre l’entrée de gamme et la gamme prémium (label rouge)."

Pour garantir cette transparence absolue envers le consommateur les étapes suivantes de la filière sont maîtrisées et contrôlées par le moins d’entreprises possibles.

"Cela va de l’alimentation à l’élevage, de la découpe de la volaille en passant par l’élevage de poules reproductrices, la production des œufs à couver, le couvoir, l’élevage des poulets ou encore l’abattoir."

L’alimentation des animaux est aussi 100 % végétale, indépendante des fluctuations de prix des matières premières, et sans usage de sous-produits de l’industrie d’aliments. "La préparation est faite d’une manière qui exige moins d’énergie et produite à moins de 30 km des fermes. Le tout garantit un produit plus naturel, une qualité constante et une empreinte carbonique et écologique minimale."

"Cette transparence, nous ne la limitons pas aux poulets. Nous le faisons aussi pour la viande de porc d’antan, filière qualité Carrefour. De la sorte, le consommateur peut voir précisément de quelle ferme vient le porc qui atterrit dans son assiette."