Consommation En pleine Paninimania, un poil estompée cette année à cause d’une hausse de prix, on met un prix à la cote des anciennes éditions.


À J-15 de l’ouverture de l’événement footballistique des quatre dernières années, la folie Panini bat son plein dans les cours d’école comme, avouons, dans les bureaux.

On y va à coup de "J’ai, J’ai pas", on sort les fichiers Excel pour lister les têtes manquantes, on gratte sur Facebook les brillants qui manquent, on écoute les prétentieux qui se vantent de maîtriser la technique du décollage parfait du premier coup, comme ceux qui galèrent toujours autant à coller droit leurs autcollants dans l’album.

Qu’il s’agisse de la version officielle globale, Russia 2018 et ses 32 équipes, où celle 100 % dédiée aux Diables Rouges, soutenue par une marque de grande distribution (lire ci-dessous), la magie de la gymnastique analogique Panini reste intacte, à l’heure du numérique.

(...)