Consommation Gros week-end en perspective pour la grande distribution, fin prête pour satisfaire vos envies de barbecue.

Le week-end s’annonce chaud également dans la grande distribution, où l’on s’attend à voir les rayons boissons et barbecues pris d’assaut. "On sait que quand la météo est au rendez-vous, les barbecues sont de sortie", confirme Baptiste van Outryve, porte-parole de Carrefour. "Par rapport à un week-end normal, nous doublons au minimum les volumes en barbecue. Naturellement, c’est aussi en boissons qu’on enregistre les plus fortes hausses de ventes. Au rayon des eaux, cela représente environ 50 % d’augmentation tandis que les vins en général (rouge, blanc et rosé), affichent une croissance de 25 % en moyenne."

Naturellement, tout cela ne s’improvise pas. "On anticipe bien évidemment sur la météo pour s’assurer que les rayons ne soient pas dévalisés en quelques heures et que les clients suivants ne soient pas satisfaits."

Chez Delhaize également, on s’attend à un week-end de forte affluence. "Quand il fait chaud, le barbecue est un incontournable en Belgique", note Florence Maniquet, porte-parole de l’enseigne au Lion. "On devrait écouler pas moins de 750.000 saucisses. Parmi les produits barbecue préférés, on retrouve les célèbres brochettes de chateaubriand préparées en magasin. Elles feront partie des 500.000 brochettes et plus qui seront vendues lors de ce week-end. Les salades aussi ont la cote puisqu’on devrait en vendre un million. Les classiques comme les concombres, les tomates, les avocats et les carottes restent populaires. De manière générale, tout ce qui touche au barbecue enregistre une croissance de 25 à 30 % lorsque la météo est au beau fixe."

Les gens recherchent de la fraîcheur naturellement . "On s’attend donc à un rush également sur le saumon fumé. Et puis la crevette grise, qui a connu une flambée des prix impressionnante il y a quelques semaines, est à nouveau plus abordable. La tomate crevettes devrait donc être au rendez-vous."

Côté boissons, Delhaize voit également large. "Les bag in box ont la cote pour leur côté convivial et leur rapport qualité-prix. Il devrait s’en écouler pas moins de 50.000. Le rosé arrive en tête et comme il fait très beau, on a prolongé l’action 3 bouteilles + 1 gratuite sur l’ensemble de l’assortiment. La bière et les softs sont toujours très prisés aussi. De même que les sirops. Car les consommateurs aiment confectionner leurs propres boissons selon leurs goûts. Enfin, si les alcools forts sont quelque peu délaissés, ce n’est pas le cas des cocktails. En tête, l’indéboulonnable gin tonic. Et pour rafraîchir le tout, des milliers de sacs de glace sont prévus. Les gens en achètent aussi bien pour leurs cocktails que pour en remplir une bassine destinée à garder les boissons bien fraîches au jardin."


On pense aussi à sa santé

Au rayon fruits et légumes, on s’organise aussi. "On suit bien entendu la saison tout au long de l’année en proposant un assortiment cohérent mais on retrouve davantage de produits purement estivaux lorsque le mercure grimpe. On va par exemple réduire le rayon bananes pour faire de la place aux pastèques et autres fruits riches en eau comme le melon."

A l’apéritif également, le consommateur pense à sa santé en optant pour des snacks sains.

"Les carottes, radis et choux-fleurs, souvent accompagnés d’une petite sauce ou de humous sont très prisés. Même les enfants en raffolent."


Dernière minute et livraisons en hausse

Si vous avez déjà planifié d’inviter vos amis autour d’un barbecue, de nombreux Belges se décident en dernière minute. Et parfois même le dimanche. Pas de panique, de nombreux magasins sont aussi ouverts le dimanche. "On a de quoi faire face aux décisions de dernière minute", rassure Florence Maniquet. "Ces indépendants ont l’habitude de gérer une grosse affluence, même le dimanche et les jours fériés. Ils sont donc prêts à parer aux envies de barbecue dimanche."

À condition, cependant, de ne pas vous décider à une heure de la fermeture, car ces magasins sont parfois littéralement pris d’assaut par les personnes les moins prévoyantes.

Un autre phénomène qu’on constate, c’est la hausse des demandes de livraison. "Lorsqu’il fait chaud, on a parfois la flemme. Pour les personnes âgées également, les fortes chaleurs n’incitent pas à faire de gros efforts. Se faire livrer ses courses est donc une facilité dont on profite plus facilement. Surtout si on doit acheter des boissons, une charge dont on se passe volontiers lorsque le thermomètre grimpe."