Consommation C’est qui le patron ? La marque créée à 100 % par des consommateurs débarque en Belgique.

Le concept est né en France il y a un peu plus d’un an et fut, d’emblée, un succès. Le principe est assez simple, comme la plupart des idées révolutionnaires, mais a le mérite d’offrir une solution gagnante pour toutes les parties. "Au départ, nous sommes le collectif Les Gueules Cassées, dont le but premier est la lutte contre le gaspillage. Nous n’avions donc pas pour ambition de créer une marque qui est entre les mains des consommateurs", explique Nicolas Chabanne, cofondateur de l’entreprise collaborative en France.

Mais, rapidement, le succès fut au rendez-vous. Avec, pour le premier produit créé, la brique de lait, pas moins de 25 millions d’unités vendues en un an. "Le principe est simple puisque les consommateurs se rendent sur une plateforme collaborative afin de déterminer, via huit critères, la charte de qualité du produit. Cela va des conditions de fabrication jusqu’aux retombées environnementales en passant par la rémunération des producteurs ou l’alimentation du bétail en ce qui concerne la production du lait."

La force de l’algorithme développé par C’est qui le patron ? est précisément de permettre, quels que soient les choix des consommateurs, de produire réellement le produit. Et donc, de le distribuer et de le vendre. Chose qui, a priori, semble la plus complexe dans la mesure où il faut faire accepter aux distributeurs, et à la grande distribution en particulier, d’accepter le produit dans ses rayons. "C’est là la force de notre système. On intègre tous les paramètres dans la création de la charte, et donc également la marge du distributeur. D’ailleurs, la transparence et l’implication des consommateurs dans le processus d’élaboration est une force bien plus puissante que le marketing des grandes marques. Là où un lancement de produits, à grands coups de publicité, génère un taux de recrutement de 5 % en moyenne, nous atteignons les 45 %. Les consommateurs s’impliquent, veulent voir le produit arriver en magasin et l’acheter !"

À l’autre bout de la chaîne, les producteurs se félicitent aussi de l’initiative, qui leur garantit un meilleur rendement. Tout comme en France, c’est par la brique de lait que la marque des consommateurs démarre sa grande aventure en Belgique. Un produit emblématique des difficultés rencontrées par le monde agricole et par cette filière en particulier.

La Belgique sera le premier pays, hors France, à voir la marque des consommateurs s’implanter. Mais bien d’autres sont dans les starting-blocks. "Pouvoir exercer une influence directe sur ce que nous consommons et redonner du sens à notre acte d’achat est une attente partagée par de plus en plus de consommateurs qui deviennent alors des consom’acteurs", précise Sylviane Bockourt, responsable et co-initiatrice du projet en Belgique.

Si la démarche et la commercialisation de la brique de lait belge sont des succès, d’autres produits pourraient rapidement suivre le mouvement, comme en France. "Nous y avons développé déjà une vingtaine de produits", se félicite Nicolas Chabanne. "La pizza en fait partie, de nombreux consommateurs étant désireux de savoir exactement de quoi elle est composée, d’où vient la tomate, le fromage, etc."

Alors si vous aussi, vous souhaitez participer à l’élaboration de la marque belge éthique et équitable, rendez-vous sur www.lamarqueduconsommateur-belgique.com.