Consommation Malgré deux crises aviaires successives, l'abattage de millions de palmipèdes dans les élevages du Sud-Ouest et un vide sanitaire de six mois, il y aura bien du foie gras sur les tables pour les fêtes de fin d'année, mais en moindre quantité, et il sera plus cher.