Epargne: une réformette à partir de 2013

P.D.-D. Publié le - Mis à jour le

Consommation

Changements annoncés sur le compte d’épargne. Rien de bien révolutionnaire...

BRUXELLES Le compte d’épargne va subir un léger relifting, dont l’entrée en vigueur progressive n’interviendra toutefois pas avant le 1er janvier 2013.

Prime de fidélité

D’aucuns – les petites banques, Test-Achats – souhaitaient purement et simplement sa disparition, histoire d’avoir un seul taux en vigueur sur l’ensemble des comptes d’épargne. Il n’en sera rien : la prime de fidélité est bel et bien maintenue. Deux petits changements, toutefois, toujours bons à prendre, mais qui ne sont pas révolutionnaires.

Premier changement, le paiement des intérêts générés par la prime de fidélité sera plus rapide, soit au début de chaque trimestre... à partir de 2013.

Dans l’état actuel de la législation, la prime de fidélité d’un versement effectué ce prochain lundi 16 juillet 2012 sera acquise le 16 juillet 2013, avec paiement de la prime le 31 décembre 2013. Si le nouveau cadre législatif était en vigueur, le paiement de prime de fidélité pour ce même versement interviendrait le 1er octobre 2013.

L’autre changement concerne le transfert entre deux comptes d’une même banque. Désormais, on pourra transférer jusqu’à 3 mois par an de l’argent à un autre compte d’épargne de la même banque, avec maintien de la période d’acqusition de la prime de fidélité.”

En cas de versement de 10.000 euros le 16 juillet sur un compte d’épargne auprès de la banque A et transfert le 1er octobre de ces mêmes 10.000 euros sur un compte d’épargne de la même banque, c’est le 16 juillet qui restera la date de référence pour l’acquisition de la prime de fidélité par rapport au transfert effectué le 1er octobre. Bonne chance à l’épargnant moyen pour s’y retrouver !

Taux de base

Pour les petits malins qui augmentent le taux de base pendant quelques semaines afin d’attirer ou de retenir des épargnants et qui s’empressent ensuite de le redescendre, plus question de jouer au chat et à la souris : toute augmentation du taux de base doit valoir pour au moins trois mois.

Promotion

Deux outils de marketing seront à l’avenir bannis. Le premier, ce sont les offres promotionnelles réservées aux nouveaux clients et à eux seuls. Le second, ce sont les offres réservées à l’apport d’argent frais, à savoir essentiellement de l’argent rapatrié d’autres banques. Imposer un apport minimum – 10.000 euros, par exemple – pour bénéficier d’un rendement déterminé restera par contre autorisé.

Calculateur

Divers outils seront mis à la disposition des épargnants pour mieux comparer les offres des uns et des autres, note encore le communiqué. Rien de neuf : des outils existent. Chaque banque devra mettre un calculateur d’intérêts à disposition de ses clients, afin qu’ils s’y retrouvent mieux dans ce dédale. C’est pas sûr...

Vous l’aurez compris, le compte d’épargne n’y gagne pas vraiment en simplicité et en transparence, loin des objectifs affichés au début de l’année, notamment par le ministre Vande Lanotte.

Pas étonnant que Test-Achats évoque une “réformette” . Test-Achats estime que la réforme est de nouveau ratée par manque de courage politique et par l’omniprésence du lobby bancaire” , précise l’organisation. Le combat continue...



© La Dernière Heure 2012
Publicité clickBoxBanner