Consommation

Certains consommateurs vont voir leur facture d'électricité annuelle augmenter de 90 euros en raison de l'indisponibilité des centrales nucléaires, selon des calculs effectués par la CREG. 

A la demande du Premier ministre et de la ministre de l'Énergie, la Commission de régulation de l'électricité et du gaz (CREG) a chiffré l'impact sur les prix de l'indisponibilité des centrales nucléaires. La Libre Belgique a obtenu ce rapport.

En raison de l'interruption des centrales, les prix sur les marchés de gros ont augmenté. Ce qui a un impact sur la facture du client. La CREG a analysé l'évolution de la composante énergie payée par le consommateur. C'est la partie de la facture qui est le plus liée à la matière première pure de l'électricité.

Entre septembre et octobre, le prix de cette composante a augmenté de 38,8% pour une famille moyenne, soit, sur base annuelle, de 237 à 327 euros. Pour les PME, on évoque une hausse de 28,25%, soit une progression de 3.353 à 4.300 euros.

La hausse ne concerne pas tous les consommateurs. La personne qui dispose d'un contrat fixe ne va rien remarquer.

Entre-temps, les prix du marché de gros pour l'électricité ont baissé, à la suite des mesures prises pour garantir l'approvisionnement énergétique.