Consommation

En 2018, plusieurs smartphones haut de gamme ont dépassé les 1 000 € selon leur configuration. Mais faut-il forcément débourser autant d'argent pour avoir un bon appareil ? Pas du tout.

Si vous recherchez les dernières innovations techniques, faites donc un tour chez Alcatel. Le credo de la firme est de proposer les dernières avancées technologiques et une finition premium dans des appareils à petit prix.

Par exemple, toute la gamme 2018 offre des écrans en format 18:9 et presque bord à bord, la grande tendance du marché. Seconde tendance reprise, la reconnaissance faciale qui est disponible dès le modèle de la série 3 (149,99 €). Le double objectif de la caméra pour la gestion de la profondeur de champ est présent sur le modèle 3V (189,99 €) avec un écran de 6 pouces et une résolution 2K (2160 X 1080 pixels) avec une dalle IPS.

Tous les appareils disposent de la possibilité d’avoir deux cartes SIM, mais alors vous ne pourrez pas utiliser une carte mémoire microSD.

J’ai eu l’occasion de tester deux modèles de la série 3 et un de la série 5.

Le modèle 5 (199 €) possède deux objectifs en façade pour prendre des selfies panoramiques (120°), utile lorsqu’on veut être plusieurs sur la photo. L’appareil passe automatiquement en mode "large" lorsqu’il détecte plus de deux visages.

Le capteur d’empreinte ne sert pas uniquement à déverrouiller l’écran. On peut lui associer 3 fonctions comme le retour à la page d’accueil, capturer une photo ou une vidéo, ou encore décrocher un appel. Une fonction bien pratique!

Le clonage d’application est présent, utile si vous gérez deux comptes de réseaux sociaux.

Un "joy touch", une petite icône ronde, qui rassemble des raccourcis vers les applications, reste disponible depuis tous les écrans. De quoi simplifier les écrans et accéder plus rapidement aux applications préférées.

Seul regret : l’adaptateur USB est de type C et ne sera donc plus compatible avec vos anciens chargeurs. Par contre le mini-jack pour connecter les écouteurs n’est pas encore passé à la trappe.

Un soin particulier est aussi apporté à la finition en adoptant le design des smartphones haut de gamme. Le 1C (89,99 €) est dans une coque en aluminium brossé, le 1X (119,99 €) est proposé dans une finition douce comme du tissu. Les modèles 3V présentent des reflets bleutés sur la façade arrière.

Du côté de la photo

Les différents appareils ne proposent pas de mode PRO pour modifier les paramètres de sensibilité ou de vitesse. Il n’existe qu’un mode auto avec lequel vous pouvez modifier l’exposition. C’est déjà suffisant pour améliorer les résultats des prises de vues. Par ailleurs, la mise au point est un peu lente pour réaliser le point.

Les capteurs arrières sont identiques pour les deux modèles. Il est de 12 mégapixels, mais par interpolation il produit des images équivalentes à un capteur de 16 mégapixels.

L’Alactel 5 produit des images légèrement bleutées contrairement au modèle 3V. Comme les pixels sont fort accentués, le rendu est très contrasté.

Alcatel 3V
© Etienne Scholasse

Si les prises de vues sont correctes en bonne condition de lumière, les appareils ont plus de difficulté à gérer les basses lumières. La montée en grain est assez importante et les images sont surexposées. Il faudra modifier l’exposition pour avoir un rendu homogène et réaliste.

Alcatel 5
© Etienne Scholasse

A noter que l’Alacatel 5 comporte un stabilisateur vidéo.

Mais à de tels prix, ces smartphones sont-ils performants ?

Eh bien oui, si vous n’êtes pas un joueur compulsif ou un photographe exigeant, ces téléphones remplissent les besoins de base de la femme ou de l’homme connecté(e), à savoir téléphoner (exact!), surfer sur Internet ou sur les réseaux sociaux, et regarder des vidéos. Maintenant, vous ne disposerez pas d’un écran renforcé, d’une protection à la poussière et à l’eau. Toutes options qui font grimper l'addition.