Consommation

Ceux des croustillons ont augmenté de 40 %. La faute aux matières premières expliquent les forains.

Il y a une dizaine d'années, La Dernière Heure comparait les différentes baraques à frites de la Foire du Midi. Dix ans plus tard, le constat est clair : les prix ont augmenté partout. Un paquet de frites qui coûtait 2 euros en 2004 atteint aujourd'hui à 3,50 euros chez certains frituristes. Soit une hausse allant jusqu'à de 75 %.

Seul le prix des sauces n'a pas bougé, il est toujours de 50 centimes. « On doit suivre l'évolution des prix. Ce sont les matières premières qui coûtent plus cher. Moi, je prends des produits de qualité. Mais la qualité, ça a un coût », explique Patrick De Corte, chez qui les frites sont affichées à 2,50 euros, soit une hausse largement moindre que chez certains de ses collègues de la Foire. « Les prix ont aussi augmenté à cause du packaging. Avant je servais les frites dans des sachets en papier. Aujourd'hui, j'ai des cornets en carton et en couleur. Il y a même mon nom dessus. Un bel emballage, ça plaît aux gens ».

Concernant les croustillons, plus connus sous le nom de smoutebollen, on est passé en moyenne de 3,5 euros à 5 euros pour 9 pièces. Cette évolution des prix inquiète Patrick Simon, un autre vendeur de frites et de croustillons. « Devoir adapter le prix de vente au coût de la matière première, ça me fait peur. A ce rythme là, un jour, il n'y aura plus personne sur la foire », craint-il. Mais pour Alain, en pleine dégustation de croustillons, ça n'a pas réellement d'importance. « Il y a tellement de choses dont le prix a évolué dans la vie », lance-t-il.

De manière générale, la hausse des prix ne semble pas gêner les visiteurs. « La foire sans les croustillons, ce n'est plus la foire. Donc, je mets le prix qu'il faut », raconte Ann. Cependant, pour Rachèle, 3,50 euros, c'est le maximum qu'elle pourrait dépenser pour des frites.

Si les prix ne devraient pas diminuer dans les prochaines années, les propriétaires de baraques à frites et croustillons espèrent qu'ils n'augmenteront pas non plus.