Consommation JYSK, le Danois, débarque en Belgique avec de très grosses ambitions.

JYSK. Un nom qui ressemble comme deux gouttes d’eau à l’une des collections du géant suédois de l’ameublement. Pourtant, c’est bien de son plus gros concurrent que l’on parle, même si en Belgique, il est encore totalement inconnu. Quatre lettres derrières lesquelles se cache une entreprise danoise déjà implantée dans 47 pays à travers le monde.

Les deux premiers points de vente de cette chaîne d’ameublement ouvriront leurs portes à Genk et Schoten en avril prochain. Mais, rapidement, le réseau devrait se déployer au rythme de 8 à 10 ouvertures par an pour quadriller la Belgique d’une cinquantaine de magasins endéans les cinq ans.

Spécialisé dans la literie et l’aménagement de la maison, le concept d’aménagement de JYSK propose un assortiment de plus de 4.000 articles (meubles de salon, de salle de bain, de bureau, mais aussi un vaste assortiment pour la chambre à coucher : literie, draps, etc.). On y retrouve également un vaste assortiment de décoration d’intérieur.

JYSK se positionne donc sur le terrain d’Ikea mais lorgne des surfaces nettement plus petites. Ainsi, les deux magasins du Limbourg et d’Anvers avoisineront les 1.000 à 1.200 mètres carrés et tourneront avec dix personnes par point de vente.

Cette apparition timide en Belgique a cependant tout pour bouleverser le secteur dans les années à venir. Car JYSK est loin d’être un acteur confidentiel. S’il compte 2.400 magasins à travers le monde, il concentre pas moins de 1.180 magasins dans 6 pays. Pas mal pour un groupe dont le premier magasin a été inauguré en 1979 au Danemark.

Cinq ans plus tard , l’expansion à l’étranger était déjà en marche, direction l’Allemagne. En 2000, la chaîne s’implante en Autriche et en 2006, elle débarque en Suisse puis, en 2007, JYSK ouvre son premier magasin en France (où il dispose désormais de 26 implantations).

Depuis Handewitt en Allemagne, la centrale dirige aujourd’hui un réseau de près de 1.180 magasins dans 6 pays. Chaque pays a également son propre site de vente en ligne; ce qui ne saurait tarder en Belgique également.