Consommation L'entreprise suédoise d'ameublement IKEA vient d'acquérir la start-up TaskRabbit.

Plus qu'une simple action marketing, cet achat pourrait mettre fin à l'élément le plus pénible chez IKEA.

TaskRabbit est une startup positionnée sur le secteur de la "gig economy" (les petits boulots). Fondée en 2008, l'entreprise permet à ses utilisateurs d'embaucher des travailleurs temporaires pour livrer des achats, faire le ménage et même assembler des produits.

Vous avez bien lu: assembler des produits. Le programme qui sera bientôt mis en place offrira des prix fixes pour les clients d'IKEA ​​qui cherchent quelqu'un pour assembler des meubles achetés chez lui. Pour les moins bricoleurs, cette solution pourrait être une aubaine.

"L'achat de TaskRabbit a été nourri par le besoin d'Ikea ​​de renforcer ses capacités à servir ses clients en ligne pour mieux rivaliser avec ses concurrents comme Amazon, qui a renforcé ses produits pour la maison et ses offres d'installation", rapporte le site Recode avant que l'affaire ne soit conclue. Cet achat est la première étape d'IKEA​​dans l'univers des plateformes à la demande.

"Dans un secteur de la distribution qui change rapidement, nous nous efforçons continuellement de développer des produits et des services nouveaux et améliorés pour rendre la vie de nos clients un peu plus facile", a déclaré Jesper Brodin, président-directeur général d'Ikea ​​Group, dans un communiqué. "Entrer dans l'économie du partage à la demande nous permet de soutenir cela".

Il était possible de faire appel aux "Takers" à New York et au Royaume-Uni. La plateforme devrait être prochainement disponible en France avant de s'étendre chez nous.